Patrimonia consacre la gestion flexible

le
0
(NEWSManagers.com) -
Dans l'attente des chiffres officiels portant notamment sur la fréquentation du salon Patrimonia ? qui devraient être très bons selon les organisateurs ? l'ambiance dès jeudi 30 septembre à la Cité des Congrès de Lyon était plutôt à l'optimisme dans le monde très courtisé des conseillers en gestion de patrimoine. Pour preuve la présence de nouveaux venus - et non des moindres - tels que Commerzbank ou Goldman Sachs parmi les exposants partenaires. " Optimisme mesuré" ont tenu toutefois à préciser certains professionnels du côté des CGPI, les lourdeurs liées à la réglementation étant régulièrement dénoncées dans les allées de la 17ème convention annuelle des professionnels du patrimoine.

Diversification et flexibilité restent au c?ur des préoccupations des CGPI. D'où le nombre d'ateliers-débats consacrés à ce sujet au cours de la manifestation. Pour la seule journée de jeudi, trois d'entre eux y étaient consacrés - " Gestion flexible, quelle allocation pour la fin de l'année ?" ; " Gestion flexible, rendement : les moteurs de performance d'une gestion d'actifs diversifiés" et enfin " Trackers et gestion flexible : l'innovation au service de la performance " - Au cours de la première rencontre, David Kalfon, CIO de EGF Asset Management France a justifié cet engouement en rappelant qu'il existait une cyclicité des actifs financiers et que la gestion flexible était la seule en mesure de réduire significativement les risques. " Cette gestion a pour ambition de capter deux tiers de la hausse et de ne prendre qu'un tiers de la baisse des marchés d'actions, a-t-il précisé. Or, sur le long terme, cette asymétrie crée un écart phénoménal avec la gestion passive indicielle." Tout ensuite est affaire de sensibilité entre sociétés de gestion. Certaines d'entre elles comme CAMGESTION proposent une gamme de fonds flexibles limitant plus ou moins fortement le poids maximum des actions au sein du portefeuille. A l'inverse, chez EFG AM France, le gérant a la possibilité de sous-exposer ou surexposer son portefeuille dans une fourchette allant de -20 à + 150.

Cela dit, un consensus s'est dégagé sur le besoin de transparence de ces produits flexibles " qui ne doivent pas être assimilés à une boîte noire" . Ce souci de transparence a également été abordé au cours du dernier atelier où il était question de gestion flexible et de fonds composés d'ETF. Lyxor AM et CPR AM ont ainsi présenté leurs offres associant des produits de gestion passive à une allocation d'actifs constamment ajustés par leurs gérants. Pas de recours à des " futures" , mais uniquement des ETF ont insisté les deux intervenants qui ont fait le choix " de la clarté, la liquidité et la simplicité" sur leurs fonds flexibles.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant