Patrimoine : pourquoi faire un testament ?

le
0

Le dramaturge irlandais George Bernard Shaw l'avait constaté avec son humour légendaire : «Quand on se noie, on pense à sa famille qui va se demander pourquoi on est en retard pour le thé et ensuite, ce qui va se passer, étant donné qu'on n'a pas fait de testament.» Souvent négligé, ou méconnu dans sa portée,

le testament est un instrument qui recèle de potentiels leviers juridiques et fiscaux trop peu utilisés. Le fait qu'il ne soit pas obligatoire et nécessite de se projeter dans l'avenir ne facilite pas, il est vrai, son usage. Pourtant, le testament demeure

un bon moyen de désamorcer de futurs conflits familiaux, particulièrement à l'heure des familles recomposées. Il est aussi un outil précieux pour ceux qui connaissent une mobilité internationale ou souhaitent planifier et optimiser la transmission de leur patrimoine. D'autant qu'il

peut être modifié ou révoqué à tout moment par son auteur, afin de l'adapter à la situation du moment. Le testament : un acte désuet ? Tout au contraire. 

Un outil de prévention des conflitsLe testament permet de manifester ses dernières volontés et, en pratique, d'adresser des

messages posthumes à ses proches que l'on souhaite voir respectés. Inversement, il pourra être un moyen coercitif, par exemple, en privant un héritier de la quotité disponible en cas de contestation d'une donation passée. 

Pour transmettre à un non-héritier Partenaire de Pacs, concubin, fondation/association

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant