Patrimoine : le mètre carré en baisse à Paris

le
23

Les prix de l'immobilier parisien baissent en juillet-août, la faute à un manque de confiance envers un marché déjà très valorisé.
Les prix de l'immobilier parisien baissent en juillet-août, la faute à un manque de confiance envers un marché déjà très valorisé.

Le prix du mètre carré parisien passe en-dessous de 8.000 euros en août, en baisse de 1,5% en seulement deux mois. Les prix de l'immobilier parisien sont désormais loin de leur dynamisme de ces dernières années.

Valeur refuge par définition, l'immobilier parisien n'est pourtant pas à l'abri de baisses significatives. En août 2014, le prix de l'« ancien » s'établit en moyenne à 7.930 euros, en baisse de 1,5% sur les seuls mois de juillet-août. Le prix du mètre carré s'éloigne ainsi de son record de juin 2011 à 8590 euros par mètre carré. Pour l'ensemble de l'année 2014, les prix de l'immobilier parisien sont anticipés en baisse de 3 à 5%. Le marché de l'immobilier parisien reste néanmoins fractionné et chaque arrondissement connaitra ses propres variations de prix.

Parmi les explications de cette baisse se trouvent notamment les statistiques macroéconomiques moroses qui ne permettent pas aux particuliers français de soutenir la hausse des prix. Mais ce manque de dynamisme semble surtout venir d'un manque de confiance envers l'immobilier parisien, aussi bien de la part des particuliers que des banques. Ce marché est en effet déjà très valorisé et son potentiel de croissance semble désormais limité. Cela se traduit notamment par une baisse de la demande qui semble petit à petit égaler l'offre. Le resserrement des conditions d'octroi des crédits immobiliers aux particuliers renforce cette tendance.

Pourtant, certaines nouvelles pourraient soutenir les prix pour les derniers mois de l'année 2014. D'une part, la baisse probable des taux d'emprunt immobilier pourrait renforcer la demande. Ces taux devraient légèrement baisser dans le sillon de la baisse des taux de refinancement bancaire décidés par la BCE la semaine dernière. Par ailleurs, il sera intéressant de voir si l'abandon de la loi Duflot et son remplacement par la loi Pinel aura un impact positif en septembre, bien que cet impact devrait être de faible ampleur selon les spécialistes.

Le prix au mètre carré en région parisienne, arrondissement par arrondissement, ainsi que dans toute la France, peut être consulté sur Boursorama, ainsi que les annonces immobilières dans toute la France.

X.B.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5805986 le mercredi 10 sept 2014 à 09:02

    Tiens, on découvre que depuis 2011, la baisse est de plus de 7% alors que l'on annonçait une hausse ralentie mais continue en 2012 et 2013. Ne pas oublier que le prix du m2 inclus tous les type de biens et que lorsque le marché commence à baisser, c'est les biens avec défaut, les moins cher au m2, qui ne se vendent plus. Bref, la bulle se dégonfle.

  • M6970254 le mardi 9 sept 2014 à 16:12

    Suivez la fin de la bulle immobilière, à Paris et ailleurs : www.castorus.com ! :p

  • lhonderm le mardi 9 sept 2014 à 14:50

    En attendant, les biens sans défaut à Paris partent toujours en quelques heures...

  • BBirungi le mardi 9 sept 2014 à 14:49

    " et si vous voyez un bien qui a tout vos critères " c est plutot un problème d'impulsivité/compulsif qui faut résoudre chez l'individu de nos jours

  • M8645627 le mardi 9 sept 2014 à 14:13

    @M1945416: le fait qu'on soit dans un marché baissier, vous pouvez plus facilement NEGOCIER et par conséquent peut être arrivé à votre prix. Vous aurez pas mal d'avis sur bulleimmobiliere.org. Bonne chance dans votre recherche.

  • zeisuke le mardi 9 sept 2014 à 13:57

    @CHAKHO en quoi sarko est responsable ?les français n'ont pas pris la peine de lire leur tableau d’amortissement sinon ils n'auraient pas contracté de tel crédit!!!Leur seul raisonnement ça me reviens pareil par mois et j'aurai un toit à la fin !!!!ils ont muté en locataire de leur banque mais ils ne l'ont toujours pas compris!!!

  • M1945416 le mardi 9 sept 2014 à 13:52

    et si vous voyez un bien qui a tout vos critères, sauf qu'il est 20 000 euros plus cher , vous faites quoi? vous attendez qu'il baisse au risque de ne pas l'avoir , ou vous le prenez ?

  • CHAKHO le mardi 9 sept 2014 à 13:15

    Les prix excessifs de l'immobilier plombent l'economie et la competitivite. A l'origine de cette speculation Sarkozy et ses amis promoteurs.

  • M4760237 le mardi 9 sept 2014 à 12:49

    duflot est passée par là, avec le concours du PS

  • M8645627 le mardi 9 sept 2014 à 12:46

    @akatosh: attention, à mon sens la France ne connaitra pas une hausse des taux avant quelques années. Je pense même qu'on va rester avec des taux bas pendant très longtemps. À moins que la France connaisse une forte croissance( ça va être dur, dur) ou que la France sorte de l'euro.Pour le reste, je partage votre opinion.