Patrimoine: Hollande face à une fronde gauche-droite

le
0
Les élus dénoncent le « voyeurisme » auquel pourrait donner lieu la publication de leurs avoirs.

De la théorie à la pratique, il y a une marge dont Jean-Marc Ayrault est en train de prendre la mesure. Après la ligne édictée mercredi par François Hollande sur la moralisation de la vie politique, le premier ministre a reçu hier les présidents de groupes parlementaires ainsi que les présidents des deux assemblées pour recueillir leur position sur le sujet. Cela s'annonce beaucoup plus compliqué qu'espéré.

À droite, malgré quelques publications de patrimoine spontanées, la tonalité est largement négative et se résume en deux phrases: contrôler, oui ; fouiller, non. «On n'a pas vocation à cautionner une man½uvre de diversion» de l'affaire Cahuzac, a déclaré Christian Jacob à l'issue de son entretien à Matignon. Le patron des députés UMP s'est toutefois dit «prêt à discuter de différents moyens de contrôle s'il faut les renforcer».

Plus grave, en re...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant