Patrimmo Commerce : les vertus de la générosité

le
1

Orientée 100 % commerces Patrimmo commerce a enregistré un résultat par part en baisse de 15 % en 2014 (9,61€ vs 9,76€). Mais afin de maintenir la stabilité de son dividende (9,75€), Primonial Reim a opté pour un geste inédit. Elle abandonne une part substantielle de ses frais de gestion.

Après 3 ans d'exercices, Patrimmo Commerce affiche déjà 200 m€ de capitalisation. 2014 a vu une montée en puissance de la toute jeune SCPI commerce de Primonial Reim, 301 595 parts nouvelles ont été souscrites (+15% en net). Portée par un marché 2014 «exceptionnel» issu notamment de « l'intérêt des investisseurs pour la diversification de leurs portefeuilles vers les actifs commerciaux», Patrimmo Commerce a bien élargi son patrimoine (55256m2, +58%). Sa collecte (57,6m€) lui a permis d’acquérir pas moins de 18 actifs (48,1m€) soit un total de 132 lots commerciaux répartis un peu partout en France. Quoi qu'équilibré, le portefeuille indique néanmoins, une petite préférence Paris-Ile de France (54%).

La gestion prudente est manifeste. Au-delà de mettre l'accent sur la proximité avec les commerçants «alors que la conjoncture économique pèse sur certains d'entre eux», Primonial Reim joue la carte de sélectivité. Comment ? En étudiant avec une «vigilance renforcée l’adéquation des actifs et des enseignes avec l’évolution des modes de consommation». Le résultat est immédiat : le taux d'occupation financier se maintient à un niveau élevé et «sensiblement au-dessus de la moyenne du secteur»: 97,5 %.

Au chapitre financier, Primonial Reim constate «dans un environnement économique complexe pour les commerçants» un résultat par part de Patrimmo Commerce en baisse par rapport à 2013. Il s’établit fin décembre à 9,61€ contre 9,76€ en 2013. Mais afin de maintenir une distribution stable, la Société de gestion a opté pour un geste inédit. Elle abandonne une partie de ses frais de gestion soit près de 600k€. Cet effort est loin d'être négligeable pour la société de gestion car au bilan la rémunération ne représente plus que 38k€… contre 638 k€ l'année précédente. Les associés ont de quoi être satisfaits. Venant en complément sous la forme d'une indemnité exceptionnelle, le dividende annuel a pu ainsi atteindre 9,75€ (TDVM % 5,1%), «un niveau stable par rapport aux deux années précédentes».

Et 2015 ? Il «sera orienté vers la gestion du patrimoine immobilier existant, et dans une moindre mesure sur l’acquisition de nouveaux biens, afin d’améliorer le résultat par part». À suivre. Car au premier trimestre, quatre nouvelles acquisitions (Le Mans, Blois, Cabries) «bénéficiant chacune de la proximité de locomotives alimentaires Auchan» ont été réalisées sous l'impulsion d'une collecte toujours soutenue (15m€). De son côté le premier acompte trimestriel s'est élevé à 2,34€… un peu moins que sur la même période de 2013 (2,42€). Mais la société de gestion sait être généreuse...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9873224 le mercredi 17 juin 2015 à 13:33

    9.61 vs 9.76, c'est plutôt 1,5% de baisse et non 15%. Merci de vérifier vos chiffres.