Patrick Zelnik : "Il faut un plan Orsec pour le financement des PME"

le
4
Patrick Zelnik sonne la charge contre la frilosité des banques.
Patrick Zelnik sonne la charge contre la frilosité des banques.

Patrick Zelnik, à la tête du label indépendant Naïve, critique la frilosité des banques envers les petites et moyennes entreprises. Et appelle le gouvernement à un plan Orsec du financement des PME. Le Point.fr : Les banques françaises disent qu'elles continuent à augmenter leur volume de crédits, notamment aux PME. Avec Naïve, ce n'est pourtant pas du tout l'expérience que vous avez eue... Patrick Zelnik : Nous sommes sur un marché en crise puisque Naïve est une entreprise culturelle qui produit de la musique, des livres et des DVD. Naïve pourrait parfaitement la surmonter si elle avait le soutien des banques. Mais, sous prétexte que nous n'avons pas la taille critique, celles-ci créent un déterminisme de l'échec : BNP Paribas et HSBC sont en train de supprimer tous nos crédits de moyen terme, de trois à cinq ans. Toutes les banques sont devenues extrêmement frileuses. Elles n'accompagnent plus les PME. Les chefs d'entreprise, qui ont manifesté la semaine dernière, n'osent pas le dire, car ils ont peur des représailles. Le gouvernement n'aide-t-il pas les entreprises avec son pacte de responsabilité ? J'ai écouté l'interview de Manuel Valls dimanche soir. Dire que le pacte de responsabilité va permettre de résoudre le problème du chômage révèle une méconnaissance complète de l'entreprise. Je ne vois pas en quoi le Premier ministre peut dire aux patrons : "On a injecté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le lundi 8 déc 2014 à 17:55

    C'est la France qui a besoin d un plan Orsec. Notre pays coule pendant que nos élus se goinfrent et font des discours .

  • olive84 le lundi 8 déc 2014 à 17:05

    et aller toujours à demander de l argent a l etat...

  • lorant21 le lundi 8 déc 2014 à 16:55

    je serai une banque, je ne prêterai pas à un secteur aussi sinistré que la musique et les DVD. Il me semble que les banques ne doivent pas soutenir les canards boiteux.. cela s'appelle du "soutien abusif" et c'est répréhensible pénalement.

  • titresyl le lundi 8 déc 2014 à 16:48

    pas besoin d'un plan ORSEC il suffit de regarder ce que fait la Société GENESYL FINANCE !!!! deja quatre pays appliquent son concept................ et nous une fois de plus nous allons être les derniers c'est CONSTERNANT