Patrick Zelnik dit avoir un projet de reprise pour Virgin

le
0
Co-fondateur en 1988 du premier Virgin Megastore français, l'actuel PDG de la maison de disques «Naïve» voudrait reprendre l'enseigne en difficultés, mais son projet ne dispose pas de financement à ce stade.

Une sorte de «souk culturel», un concept inspiré de formules vues à l'étranger et «qui fonctionnent très bien»... L'idée de Patrick Zelnik pour perpétuer la chaîne de biens culturels Virgin, encore très évasive, suscite tout de même un espoir auprès des syndicats. Après tout, c'est à M. Zelnik que le milliardaire britannique Richard Branson avait fait appel pour créer dans les années 1980 la première filiale européenne de Virgin, puis ouvrir son premier «megastore» sur les Champs-Elysées.

Parti du groupe en 1997 pour fonder son propre label, Naïve Records (éditeur de Benjamin Biolay, Pink Martini ou encore Carla Bruni), Patrick Zelnik multiplie ces derniers jours les déclarations affirmant son intention de présenter une offre de reprise de l'enseigne...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant