Patrick Pélata, le dauphin sacrifié

le
0
PORTRAIT - Le fidèle bras droit de Carlos Ghosn fait les frais de la rocambolesque affaire d'espionnage qui touche actuellement le groupe

Quand la prétendue affaire d'espionnage a viré à la manipulation crapuleuse, Patrick Pélata, le directeur général délégué de Renault, s'est aussitôt sacrifié pour porter le chapeau et protéger son patron, Carlos Ghosn. «Quand l'enquête sera terminée, nous en tirerons toutes les conséquences jusqu'au niveau le plus haut de l'entreprise, c'est-à-dire jusqu'à moi», déclarait-il le 4 mars dans une interview au Figaro. Dont acte. Cette rocambolesque aventure aura mis un coup d'arrêt à une carrière exemplaire, commencée chez le constructeur il y a vingt-sept ans.

Depuis plusieurs années, Patrick Pélata, 55 ans, s'est imposé comme bras droit et dauphin de son condisciple de Polytechnique, promotion 74, Carlos Ghosn. Nommé directeur général délégué en octobre 2008, il avait pris en charge la gestion opérationnelle de toute l'entreprise en pleine crise, laissant au PDG la stratégie à long terme. Auparavant, il faisait déjà figure de numéro deux of

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant