Patrick Drahi, le discret milliardaire du câble en passe d'avaler SFR

le
7
Patrick Drahi, le discret milliardaire du câble en passe d'avaler SFR
Patrick Drahi, le discret milliardaire du câble en passe d'avaler SFR

La décision de Vivendi d'entrer en négociations exclusives avec Altice en vue de le cession de SFR met sous les projecteurs un entrepreneur méconnu : Patrick Drahi. Ce milliardaire franco-israélien, qui a bâti sa holding Altice à force d'acquisitions opportunes dans le câble, vient en effet de damer le pion à Martin Bouygues, qui avait pourtant mis tout son poids dans la balance pour récupérer la filiale télécom de Vivendi. 

Un homme discret contraint de sortir du bois

Mais c'est bel et bien l'ingénieur et financier de 50 ans basé à Genève qui est en passe de réaliser le coup de sa vie avec son offre de rachat. Il avait préparé cette dernière depuis de longs mois, avec la vision de conjuguer les actifs dans le câble de Numericable, dont il est le principal actionnaire, avec le réseau fixe et mobile de SFR, mais il n'avait peut-être pas anticipé la violence de la bataille à venir. 

Ce père de quatre enfants, installé à Genève depuis ses 35 ans et jusqu'ici très discret, a ainsi été contraint de multiplier les interviews ces dernières semaines pour défendre son projet et se faire connaître afin de contrer les attaques.

Un patriotisme contesté

Dans la bataille pour SFR, les détracteurs de Drahi ont notamment tenté de l'attaquer sur un manque de «patriotisme». Son statut de résident fiscal suisse et la cotation de sa holding à Amsterdam ont notamment été soulignés, même si le groupe Numericable est, lui, immatriculé et coté en France. «Il va falloir que M. Drahi rapatrie l'ensemble de ses possessions et biens à Paris, en France, et donc nous avons des questions fiscales à lui poser», a encore souligné ce vendredi matin Arnaud Montebourg, soutien affiché de l'offre de Bouygues sur SFR.

VIDEO. Montebourg : «Les dirigeants de Vivendi ont décidé de vendre SFR à Numéricable»

Selon le magazine Challenges, l'homme aurait entamé des démarches pour renoncer à la nationalité française, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nbanba le samedi 15 mar 2014 à 15:16

    Raz le bol que les bénéfices de ces milliardaires, auxquels NOUS contribuons, soient envoyés dans les paradis fiscaux SANS contribuer a la nation qui les enrichissent.

  • M4328752 le samedi 15 mar 2014 à 11:14

    les très discrets pauvres ne disent rien.

  • fquiroga le samedi 15 mar 2014 à 11:13

    On suppose que Montebourg a aussi demandé a Bernard Arnaud et autres Lagardère de rapatrier tous leurs biens en France......

  • fquiroga le samedi 15 mar 2014 à 11:09

    L'inquisition à nos portes avec Montebourg......La dictature n'est pas loin....

  • olyve54 le samedi 15 mar 2014 à 07:47

    il s en torche de la nationalité français.....tu m etonnes!

  • porec le vendredi 14 mar 2014 à 21:52

    On dit qu' il dégraisse fort à son arrivée dans une Société. Si ça marche,CQFD!!!!! ça veut dire qu' avant lui les patrons étaient mauvais et ne savaient pas motiver leurs salariés pour bosser au lieu de glander comme souvent en FRance!!

  • porec le vendredi 14 mar 2014 à 21:45

    Bravo Patrick!