Patrick Buisson tance Nicolas Sarkozy dans un livre au vitriol

le
0
Le fait d'enregistrer certaines réunions importantes était pour moi la garantie de pouvoir disposer d'un verbatim fidèle, écrit Patrick Buisson dans La Cause du peuple.
Le fait d'enregistrer certaines réunions importantes était pour moi la garantie de pouvoir disposer d'un verbatim fidèle, écrit Patrick Buisson dans La Cause du peuple.

Son nom rime avec trahison. En 2007, Nicolas Sarkozy avait fait de lui son conseiller pour accéder à l'Élysée. Sept ans plus tard,

Le Point

révélait les pratiques déloyales de Patrick Buisson, auteur d'une série d'enregistrements du président à l'insu de ce dernier lorsqu'il ?uvrait au 55, rue du Faubourg-Saint-Honoré. En pleine campagne de la primaire de la droite, l'ancien directeur de Minute, aujourd'hui répudié, sort d'un long silence avec La Cause du peuple, un ouvrage volumineux de 464 pages au titre provocateur.

Retour en septembre 2014. Invité du JT de 20 heures de France 2, l'ex-chef de l'État s'exprime sans détour au sujet de son ancien mentor : « Dans ma vie, j'en ai connu des trahisons. Mais comme celle de Patrick Buisson? (Il marque une pause) Rarement? » À l'époque, l'intéressé, qui s'abstient de tout commentaire, préfère se faire oublier. Plus tard, il déclarera : « J'admets la rupture, mais pourquoi la défroque de l'ignominie ? » Lui ne voit dans cette mise au placard qu'une stratégie politique. Ni plus ni moins. « Sarkozy sait que la présence de Marine Le Pen au second tour de la prochaine présidentielle est acquise, on jette donc la ligne Buisson aux poubelles de l'histoire. Mon utilité devient nulle. »

« Je ne suis pas Valérie Trierweiler »

Le tribunal de grande instance de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant