Patrice Evra, tu te prends pour qui ?

le
4
Patrice Evra, capitaine de l'équipe de France de football.
Patrice Evra, capitaine de l'équipe de France de football.

"Les joueurs n'ont plus le droit à l'erreur." C'était la phrase choc du sélectionneur Didier Deschamps au moment de sa nomination à l'été 2012. A-t-il prêché dans le désert ? Car l'entretien de Patrice Evra accordé à un journaliste de Téléfoot dimanche est indigne d'un footballeur professionnel qui représente les couleurs de son pays. Il y a tout eu dans cette interview complètement ahurissante. De l'arrogance, avec l'emploi de la troisième personne du singulier pour parler de lui-même. De la mauvaise foi, en jurant qu'il n'a jamais eu aucun problème avec le sélectionneur Raymond Domenech. Et surtout des menaces envers le chroniqueur Pierre Ménès et le coach Rolland Courbis, consultant radio de RMC, sans parler d'une méconnaissance totale de l'histoire de son sport lorsqu'il a considéré que Lizarazu et Luis Fernandez avaient un pâle palmarès à côté du sien. Du délire !Le moment le plus mal choisi

Patrice Evra, je t'invite d'abord à engager un bon communicant pour te seconder. Soulever une telle polémique avant les barrages est médiatiquement, et même sportivement, l'une des plus belles idioties que tu nous aies fait partager. Et pourtant, tu nous avais déjà bien gâtés avec ton improvisation en leader syndical en 2010 pour lancer une grève dans un bus demeurée encore incomprise aujourd'hui et tes conférences de presse irréelles où tu avais comme priorité de "trouver le traître" plutôt que d'être bon sur un terrain...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bledar le lundi 28 oct 2013 à 17:56

    Luis il a rien gagner

  • fquiroga le mercredi 23 oct 2013 à 17:02

    La grosse tête, quoi......qui n'arrive même pas à la cheville d'un Liza ou un Luis....

  • rotul le mercredi 23 oct 2013 à 11:46

    Evra et ses potes -)gros na.es

  • janaliz le lundi 21 oct 2013 à 18:27

    Foutez-nous tous ces c o n s dehors et batissez une équipe avec hommes de la trempe des handballeurs ou des basketteurs... Les délinquants gâtés du foot nous courent sur le haricot. INSUPPORTABLES, dans les 2 sens du terme !