Patrice Collazo : " Ça ressemble à la Corée du Nord "

le
0
Patrice Collazo : " Ça ressemble à la Corée du Nord "
Patrice Collazo : " Ça ressemble à la Corée du Nord "

Déçu de l'arbitrage de la défaite de son équipe à Pau dimanche (15-11), l'entraîneur de La Rochelle Patrice Collazo préfère se tourner vers le match contre Castres samedi. Une équipe dont il se méfie beaucoup.

Patrice Collazo, vous avez été cité pour avoir critiqué l’arbitre à la fin du match contre Pau dimanche...
Il y a un fait de match à la fin qui nous prive des quatre points. Derrière, j’apprends que je suis cité « pour un levage de bras suite à une décision arbitrale et des propos un peu agressifs envers l’arbitre de champ », à qui j’ai simplement dit que c’était un scandale. Ca ressemble plus à la Corée du Nord qu’à autre chose... Mais ça ne change pas mon quotidien, ça me fait rire. J’ai parlé 30 minutes avec Monsieur Marchat (l’arbitre) dans les vestiaires, je n’ai aucun problème avec lui. Je m’abstiendrai de monter à Paris, car je n’y vois aucun intérêt, j’ai trop de travail ici. Je le vis très bien, je ne considère pas qu’il y a de l’acharnement.

Vous étiez menés 15-0 à la pause, comment l’expliquez-vous et en avez-vous reparlé avec vos joueurs pendant la semaine ?
On ne maîtrise pas tous les paramètres. Avec une seule bonne mi-temps, à l’extérieur, ça ne passe pas. Ça a été une semaine particulière en termes de préparation, car il y a eu les fêtes au milieu, même si ce n’est pas une excuse. On a cette capacité à bien rentrer dans les matchs par moment, mais là, on n’est pas tous rentré dans le match au même moment. On a préparé le prochain match de la même façon, surtout sur le plan collectif, car en première mi-temps à Pau, on est tombé dans un défi individuel. On n’a rien fait de mal en première-temps, mais on n’a rien fait de bien non plus.

Avez-vous des regrets après ce match ?
On n’a pas le temps d’avoir des regrets, le match de Pau est plié. Hier (mercredi) j’ai eu le patron des arbitres au téléphone, j’ai eu des réponses à mes questions. Je me souviens d’un temps où on en prenait 40 à l’extérieur. On aimerait gagner des matchs à l’extérieur, on essaye, mais on manque d’expérience, de lucidité, de maturité. A part les équipes du Top 3 qui arrivent à se mettre en configuration linéaire d’un week-end à l’autre..., nous on doit jongler.

Un mot sur Castres, que vous recevez samedi ?
Castres a une très bonne touche, une grosse mêlée, et ils ont Alex Tulou qui fait un début de saison exceptionnel. Derrière, il y a des avions. C’est une équipe assez complète, avec beaucoup de vitesse, notamment derrière. S’il faut basculer sur le registre de la puissance, ils sont capables aussi. Pour moi, c’est une équipe qui prétend au Top 6. Contre eux, il faudra faire deux mi-temps, sinon ça ne passera pas.

Votre défense est excellente depuis le début de saison, avec peu d’essais encaissés. Comment l’expliquez-vous ?
Après le match de Clermont (défaite 6-44), on a su rectifier le tir. On est capable de faire des matchs à très peu d’essais encaissés. Par contre, à Pau, et à Montpellier on leur a filé un container de pénalités. Il faut trouver un juste milieu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant