Patinage: Patrick Chan en tête, Brian Joubert en embuscade

le
0
BRIAN JOUBERT QUATRIÈME APRÈS LE PROGRAMME COURT AUX MONDIAUX DE PATINAGE
BRIAN JOUBERT QUATRIÈME APRÈS LE PROGRAMME COURT AUX MONDIAUX DE PATINAGE

par Sophie Greuil

NICE (Reuters) - Le Canadien Patrick Chan s'est montré le meilleur vendredi à Nice lors du programme court hommes des championnats du monde de patinage artistique, le Français Brian Joubert restant lui en embuscade.

Tenant du titre, Chan, avec 89,41 points, devance le Tchèque Michal Brezina (87,67) et le Japonais Daisuke Takahashi (85,72).

Brian Joubert, champion du monde en 2007 et triple champion d'Europe, pointe en quatrième position.

Si Brian Joubert a créé la surprise et s'est relancé pour une chance de médaille, son compatriote Florent Amodio, champion d'Europe en 2011, a hypothéqué les siennes en terminant sixième.

Avec 79,96 points, plombé par un quadruple salchow raté en début de programme, Amodio, 21 ans, s'en voulait après sa prestation.

"A ce niveau, c'est ma troisième voire quatrième compétition. Par manque d'expérience, je me suis trop précipité sur mon quad. Cette erreur est impardonnable. Quand on a seulement trois éléments à passer, on se doit de faire un sans faute", a-t-il dit sans s'avouer totalement vaincu.

"Pour l'instant, je ne me sens pas largué au classement. Alors, je vais me battre, tout lâcher et prendre du plaisir. Mon libre est sur le thème du Brésil donc, ce sera la fête!"

"A Nice, déjà, aux échauffements, le niveau est énorme et c'est la guerre ! Demain (samedi), il me faudra passer deux triples axels et m'amuser avec le public pour rendre une médaille faisable", prévoit Florent Amodio.

REDEVENIR UN COMBATTANT

Auparavant, Brian Joubert avait sorti de son propre aveu "un programme quasiment sans faute où je me suis éclaté, où j'ai patiné relâché, où j'ai communiqué avec le public. Patiner ainsi, facile, sans pression, ça ne m'était pas arrivé depuis 2010".

Durant ce programme, le champion du monde 2007 a juste remplacé en fin de course un lutz par un flip.

Avec 83,47 points, son meilleur score de la saison, le Poitevin de 27 ans pouvait arborer un large sourire et un poing victorieux pour ponctuer son court sur un morceau de Genesis.

"En ce moment, à l'entraînement, j'essaie de retrouver des repères. Même si, pour l'instant, je m'entraîne un peu comme si je préparais les championnats de France. Je me remets à travailler, je remets de l'intensité, et, surtout, je chasse les mauvaises habitudes", explique-t-il.

Le quintuple champion d'Europe, ayant changé plusieurs fois d'entraîneur durant sa carrière, passe aux aveux. "Avant, je n'étais pas ponctuel aux entraînements. Avant, mes entraînements n'avaient pas d'âme", dit-il.

"J'avais aussi perdu l'esprit de combattant. Demain, le programme libre sera un bon exercice pour voir si je peux, à nouveau, me battre et me surpasser", ajoute-t-il.

Brian Joubert le sait, le podium n'est logiquement pas à sa portée. Et celui olympique de Sotchi, qu'il dit viser, paraît encore bien loin.

Samedi, le programme libre aura lieu à partir de 13 heures. Les deux Français patineront dans le dernier groupe, Florent Amodio à 16h07 suivi par Brian Joubert à 16h15. Le dernier à passer sera le Canadien Patrick Chan à 16h47.

Edité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant