Pastore a l'amour des maillots

le
0

Quel est le point commun entre Javier Pastore et Louis Nicollin ? Sans rien enlever à l'extérieur du pied sans doute soyeux du président de Montpellier, il se situe plutôt dans leur amour des belles tuniques et dans leur collection respective. « J'ai plus de 400 maillots à la maison, nous a confié le milieu de terrain à l'occasion de la présentation du troisième maillot du PSG. Je suis un collectionneur. J'ai commencé à garder les maillots dès les premiers matchs que j'ai joués, avec mon équipe de Talleres, en Argentine. C'est une chose que ma mère m'a mis en tête : avoir des maillots et les conserver. Quand je ne jouerai plus, cela me permettra de me rappeler des instants passés sur le terrain. » Pour marcher dans les pas de Loulou Nicollin, qui a rassemblé près de 4 000 tuniques, il lui reste bien sûr du chemin. La première étape consistera à trouver un endroit pour exposer ces précieux souvenirs entreposés à Paris. « J'aurai besoin de pas mal d'espace car j'ai beaucoup de chaussures, et des maillots de toutes les nationalités, de tous les championnats, explique El Flaco. Parfois, quand je veux vraiment le maillot de quelqu'un, je demande à un ami qui l'affronte de le réclamer . » Sans compter les objets appartenant à ses coéquipiers qu'il conserve comme des symboles d'amitié. « Je SUIS TRÈS CONTENT D'AVOIR LE numéro 10 » En dix ans de carrière, Pastore a vu du beau monde. Au rang de ses pièces préférées, il cite les légendes qu'il a croisées au début de sa carrière : Totti, Del Piero, Ronaldinho... « Quand je suis arrivé en Serie A, à 19 ans à Palerme, la première fois que j'ai rencontré la Roma et la Juventus, quand j'ai vu Totti et Del Piero, je ne pensais même pas à marquer. Je n'avais qu'une chose en tête, échanger mon maillot avec eux. » A l'aune de ce fétichisme, on comprend mieux le fort intérêt exprimé l'été dernier par Pastore pour le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant