Passi veut rester et souhaite bon vent à Mandanda

le
0

Après la défaite face au PSG en finale de la Coupe de France, Franck Passi, le coach de Marseille, a regretté les buts offerts aux Parisiens. Et a salué le passage de Steve Mandanda à l’OM.

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL AU STADE DE FRANCE Franck Passi, quel est votre sentiment après cette défaite en finale de la Coupe de France ? L’entame de la seconde période a été fatale, non ?  L’entame de la seconde, mais aussi l’entame de la première mi-temps et puis aussi les détails de haut niveau. On ne peut pas donner les buts comme cela. Pour nous, c’est difficile d’en marquer… Comme en championnat, vous avez ennuyé cette équipe parisienne mais vous n’avez pas réussi à prendre l’avantage… Oui, on leur a donné trois buts, c’est difficile de prendre l’avantage quand on donne autant de buts à l’adversaire. A la pause, vous savez qu’il y a eu une main non sifflée d’un de vos joueurs…. En avez-vous parlé à la mi-temps ? Non, on ne parle pas des faits de jeu qui se sont passés avant. On parle de bien presser le Paris Saint Germain, comme en première mi-temps, de maintenir le ballon pour avoir des temps de pause dans le jeu. Mais on ne parle pas des faits d’arbitrage. Vous avez été en difficultés en seconde période. Avez-vous un mot sur l’arbitrage ? Je ne parle pas de l’arbitrage. Je peux dire que le deuxième but part de très, très loin. On n’arrive pas à fermer l’axe comme on l’avait fermé avant au niveau de nos attaquants, avec des joueurs qui transpercent notre bloc. On avait décidé que Paris allait nous attaquer par les extérieurs, et ils se sont permis de passer par l’intérieur. Ça engendre des ajustements tactiques et ça termine sur un penalty…

Passi : « Je n’ai pas à juger les supporters »

Vous avez de regrets ou l’écart est trop important entre les deux équipes ? L’écart, on le connaît au départ. Une équipe de 500 millions, ce n’est pas une équipe de 100 millions. Par contre sur la première mi-temps, par notre concentration et par notre travail, on a réussi à combler la distance. Ce qu’il aurait fallu, c’est mieux commencer la seconde mi-temps, on ne pouvait pas se permettre de faire comme en début de première mi-temps. Il aurait fallu rester à 1-1 plus longtemps pour marquer un deuxième derrière. Au final, les occasions, il y en a… Mais on a marqué que deux buts... Pourquoi avoir fait entrer Brice Dja Djedje ? Car on est passé à trois derrière avec un 3-4-3. On cherchait deux centreurs sur les côtés qui venaient de plus loin. Mais après, on a craqué sur des ajustements tactiques. Quelle est votre réaction après les incidents causés par des supporters marseillais après le match ? Je n’ai pas à juger les supporters. Ils sont déçus depuis le début de la saison. On a essayé de leur apporter un peu de joie et de fierté. Je veux juste dire que pendant tout le match, on les a entendus. Ils  nous ont supportés et c’est comme ça que l’on aime nos supporters…

Passi : « Si on me donne une équipe, je la prends »

La saison a été difficile. Quel est votre sentiment après ce dernier échec ? Quand on perd un match, on est toujours déçu. Après, on verra qu’il y avait des choses intéressantes sur le plan du contenu. Mais ça fait partie des saisons sans. Une saison avec dix-huit matchs nuls et sur ces dix-huit rencontres, on aurait dû en gagner une dizaine… On aurait eu un classement différent et nous serions arrivés en finale plus costauds. Souhaitez-vous rester entraîneur de l’OM ? Souhaiter ? Oui, je suis entraîneur, et si on me donne une équipe, je la prends. Ensuite, je ne me projette pas sur demain. Si on doit me juger juste sur ce match, je pense que l’on ne juge pas un entraîneur sur un match. Steve Mandanda a annoncé son départ… Quel souvenir gardez-vous de son passage à l’OM ? On se souviendra du bonhomme. Grand gardien, tout le monde le sait, mais je me souviendrai du bonhomme. Un grand coéquipier, un grand capitaine. On lui souhaitera bon vent et je serai content pour lui.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant