Passe d'armes entre la Chine et le Japon sur les îles disputées

le
0
    TOKYO, 9 août (Reuters) - Le ministre des Affaires 
étrangères japonais Fumio Kishida a dit mardi à l'ambassadeur de 
Chine au Japon que l'environnement entourant les relations entre 
les deux pays se "détériorait significativement", ajoutant que 
la Chine devait retirer ses navires d'eaux territoriales 
disputées en mer de Chine orientale pour faire retomber la 
tension. 
    De son côté, l'ambassadeur de Chine au Japon a déclaré avoir 
dit au ministre des Affaires étrangères japonais que l'archipel 
en question, revendiqué par les deux pays, faisait partie 
intégrante du territoire chinois et que le différend entre Tokyo 
et Pékin devait être résolu par la diplomatie et le dialogue. 
    L'archipel - Senkaku selon son nom japonais ou Diaoyu selon 
son nom chinois - est situé à environ 220 kilomètres au nord-est 
de Taïwan. Il est contrôlé par le Japon mais revendiqué par la 
Chine. 
    Lundi, le Japon a dit qu'il réagirait fermement à 
l'intrusion, à 14 reprises au cours du week-end, de navires 
chinois dans les eaux territoriales près des îles disputées. 
  
    La convocation ce mardi de l'ambasseur de Chine au Japon par 
Fumio Kishida était la première depuis cette nouvelle montée des 
tensions en mer de Chine orientale. 
    Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères 
japonais, Fumio Kishida a dit à l'émissaire chinois que le Japon 
ne pouvait tolérer les agissements chinois consistant, "de 
manière unilatérale", à faire monter les tensions par l'envoi de 
navires dans les eaux autour de l'archipel disputé. 
    L'ambasseur de Chine au Japon, Cheng Yonghua, a dit à des 
journalistes avoir signifié au ministre des Affaires étrangères 
japonais que "les (îles) Diaoyu faisaient partie intégrante du 
territoire chinois et qu'il était naturel que des navires 
chinois mènent des opérations dans les eaux en question". 
 
 (Kiyoshi Takenaka, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant