Passe d'armes entre la CGT et le gouvernement sur la mobilisation contre la loi travail

le
0
Un syndicaliste de la CGT près du dépôt de Douchy-les-Mines dans le nord de la France, le 23 mai.
Un syndicaliste de la CGT près du dépôt de Douchy-les-Mines dans le nord de la France, le 23 mai.

La centrale syndicale a décidé, lundi, de durcir son mouvement de contestation afin d’obtenir le retrait du texte. Une posture vivement dénoncée par l’exécutif.

La tension est montée d’un cran lundi 23 mai entre l’exécutif et la Confédération générale du travail (CGT) sur le dossier de la loi travail. La centrale syndicale a décidé de durcir la contestation pour obtenir le retrait du texte, appelant à la prolongation des diverses mouvements de grève et des blocages de raffineries.

Une « dérive » dénoncée par le chef du gouvernement Manuel Valls, qui en marge d’un déplacement en Israël a fustigé un « chantage » inacceptable. Ses ministres des finances et de l’économie sont eux aussi montés au créneau pour critiquer le syndicat de Philippe Martinez, en pointe de la contestation contre le projet de loi depuis le 9 mars.

Michel Sapin a accusé la centrale de n’être que « dans la protestation », estimant en outre que cette posture relève de « raisons souvent internes ». De son côté, Emmanuel Macron a opté pour une rhétorique classique dans ce type de situation : « Il y a une France qui travaille, une France qui produit, une France qui croit en son avenir et il faut la laisser avancer. »

Alors qu’une huitième journée nationale de mobilisation est organisée jeudi par l’intersyndicale CGT-FO-Solidaires-FSU-Unef-Fidl-UNL, le secrétaire général de la CGT a, lui, déploré que le gouvernement choisisse « de bomber le torse, [de] gonfler les muscles » au lieu d’être à « l’écoute de ceux qui ne sont pas contents ». Invité de Canal +, M. Martinez a ainsi fait valoir que lorsque les salariés ne sont pas entendus, « ils passent à la vitesse su...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant