Passe d'armes entre Copé et Duflot sur le nucléaire

le
2
La secrétaire nationale d'Europe Ecologie a vertement réagi vendredi aux propos du secrétaire général de l'UMP, qui accuse la gauche de marchandages électoraux autour du nucléaire.

«Au nom de quelle France parle M. Copé ?» s'est interrogée vendredi la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), Cécile Duflot, réagissant aux propos tenus par le secrétaire général de l'UMP sur la négociation entre le PS et les Verts autour du nucléaire.

«Au nom de la France», Jean-François Copé a demandé à François Hollande, candidat PS à la présidentielle, «d'arrêter les négociations avec les Verts sur le nucléaire». Le secrétaire général de l'UMP s'est dit «très inquiet» des discussions entre le PS et les Verts dans la perspective de 2012, accusant les deux partis de «négocier sur le dos des Français des pourcentages de nucléaire comme si on négociait des pourcentages de voix en fonction des sièges des différentes circonscriptions».

Pour justifier son appel au candidat socialiste, il s'est référé aux chiffres évoqués mercredi en termes d'emplois par le PDG d'EDF, Henri Proglio. Celui-ci avait affirmé qu'un abandon du nucl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le samedi 12 nov 2011 à 15:20

    Les Français aime le vert,le social et ne veulent pas travailler.C'est ce que disent beaucoup de pays .Il voudrait l'éléctricité à l'oeil.La cela ne va pas le faire ....Aller couper son bois ...Faire ses bougies .Pédaler chacun à son tour dans le salon pour écouter les VERS ....

  • moules13 le samedi 12 nov 2011 à 10:36

    Le nucléaire déchaîne d'autant de passion, que les intéressés ne connaissent pas le sujet...Faisons plutôt confiance à la raison.