Passé au travers

le
0

Avec très peu d’entrainement collectif depuis trois semaines, Dan Carter, sorti blessé en seconde période, n’a pas pu briller dans cette finale de Champions Cup perdue par le Racing 92 face aux Saracens (21-9).

De la frustration. C’est ce qu’a ressenti Dan Carter après cette finale de Champions Cup perdue samedi par son club, le Racing 92 contre les Saracens (21-9). « On a toujours senti qu’on pouvait revenir dans le match, même en étant menés. Les Saracens nous ont mis beaucoup de pression et nous n’étions pas en mesure de leur répondre avec notre jeu », admet le Néo-Zélandais, gêné par l’occupation du terrain de l’adversaire combinée aux difficiles conditions de jeu. Même s’il a toujours voulu y croire, Carter avoue avoir pris un risque en prenant part à cette finale : « Ça n’a pas duré aussi longtemps que je l’aurai souhaité. J’ai vu que je n’étais d’aucune utilité à l’équipe, donc j’ai pris la décision de sortir ». Sorti blessé en début de seconde période, l’ancien demi d’ouverture des Crusaders effectuera des tests avec le staff médical du club. Selon l’intéressé, son absence ne dépasserait pas les deux semaines.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant