Pascal Dupraz, le best of 2014-2015

le
0
Pascal Dupraz, le best of 2014-2015
Pascal Dupraz, le best of 2014-2015

Le week-end passé, Pascal Dupraz l'avait mauvaise après la défaite contre Bastia, synonyme de zone rouge pour Évian. Conséquence, il a balancé une vacherie à l'égard de Marcelo Bielsa, coupable d'avoir perdu 5-3 contre Lorient, concurrent direct de l'ETG. Comme souvent, le technicien savoyard sait compenser par la voix les carences de son groupe sur le terrain. Retour sur ses plus belles punchlines de la saison...

  • Dupraz taille sa direction (8 mars 2015, après Évian-Monaco, 1-3)
    Le 8 mars, à la suite d'une défaite nette contre l'AS Monaco à domicile qui clôt une belle série de trois victoires contre des concurrents directs (Lens, Metz, Lorient), Pascal Dupraz expérimente la méthode Bielsa avec une critique à peine voilée de ses dirigeants : " Notre club, au bout de quatre ans en Ligue 1, devrait avoir un budget supérieur et certains devraient se remettre en question, comme je le fais chaque jour " explique le Savoyard, qui dénonce par la même occasion ce qu'il juge être un manque de solidarité au sein de l'ETG.

    Taux d'efficacité : 15%
    En début de semaine, en réaction à la défaite contre Bastia, les actionnaires du club ont pondu un communiqué pour indiquer qu'ils "souhaitent manifester leur confiance et leur soutien sans faille à toutes les composantes du club et tout particulièrement à l'équipe professionnelle", dont, expressément nommé, le manager général Pascal Dupraz, lequel " a déjà su par le passé montrer son engagement, son opiniâtreté et sa capacité à sublimer son équipe". Jamais bon signe même si Dupraz se veut confiant. Question résultat, l'ETG n'a gagné qu'un seul match depuis la punchline du coach et a la tête placée sous la guillotine à quatre journées de la fin.

  • Dupraz taille Daniel Wass (le 7 février 2015, après Évian-Bordeaux, 0-1)
    Joueur majeur de l'ETG depuis 2010, énorme durant la première partie de saison (8 buts, 3 passes décisives), Daniel Wass n'a pas passé l'hiver. Ce qui n'a pas manqué de faire monter Dupraz en température après une défaite à la maison contre Bordeaux : " Il n'y a pas de cador, il n'y a pas de joueur qui, sous le prétexte qu'il est dans le viseur de certains clubs, doit faire l'économie d'une course, d'un replacement ou d'un pressing ". Clairement visé, le Danois a fait l'objet de quelques autres saillies depuis, ce qui sous-entend qu'entre le joueur et le club, le divorce est déjà consommé.

    Taux d'efficacité : 5%
    Un carton rouge contre Lens, un penalty provoqué contre Lille (0-1) et deux petites passes décisives depuis 2015, Daniel Wass n'est plus décisif, sa cote a baissé - on parle d'un transfert entre 2 et 3 millions d'euros - et les propos de son entraîneur n'ont…










  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant