Pas encore de lien prouvé entre Zika et microcéphalie - OMS

le
1
    GENEVE, 19 février (Reuters) - Le lien entre le virus Zika 
et des cas de microcéphalie, une malformation congénitale, est 
de plus en plus étayé par la recherche scientifique sans pour 
autant être encore clairement démontré, a déclaré vendredi 
l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 
    L'OMS pense pouvoir parvenir à une conclusion dans un délai 
de quatre à six mois. 
    A ce stade, l'OMS observe une "association possible" entre 
la recrudescence des cas d'infection au virus Zika et des cas de 
microcéphalie  -- une anomalie congénitale entraînant la 
naissance d'enfants avec une tête plus petite que la normale ou 
un arrêt de la croissance de la tête après la naissance. 
    Plus de 4.000 cas suspects de microcéphalie ont été recensés 
à ce jour au Brésil, dont 500 ont été confirmés. La présence du 
virus Zika, chez la mère ou chez l'enfant, a été identifiée dans 
au moins 17 cas. 
    L'OMS juge également "hautement probable" les liens entre le 
virus, qui se transmet principalement par des piqûres de 
moustique du genre Aedes, et une autre affection neurologique, 
touchant l'adulte, le syndrome de Guillain-Barré.   
 
 (Stephanie Nebehay; Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9425023 le vendredi 19 fév 2016 à 16:48

    Et ce lien avec la diffusion par Monsanto d'un produit au Brésil. Médisance, rumeurs, ou feu qui couve derrière un écran de fumée nommé Zita ? 17 évidence de piqure sur 4000 cas, ce n'est pas une corrélation ça !