«Pas des fachos, juste pas d'accord»

le
0
REPORTAGE- Ils défilent depuis novembre contre le mariage pour tous et s'apprêtent à battre à nouveau le pavé pour défendre leurs idées. Reportage auprès de ces jeunes et moins jeunes qui refusent la caricature.

Se sentir à la fois ignorés et caricaturés, c'est un paradoxe dont les marcheurs de la Manif pour tous se seraient bien passés. Alors qu'ils étaient fiers de leur mobilisation festive et pacifique, jaloux de leur liberté politique, la «grande armée» des manifestants opposés au texte sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels manque de se faire voler la vedette par des groupuscules d'extrême droite ou d'exaltés aux méthodes radicales. Agressions homophobes, actes de vandalisme, harcèlement de députés ou de journalistes, dérapages verbaux... La nébuleuse des activistes radicaux anti-mariage gay - qu'ils se nomment Printemps français, GUD ou Civitas - brouille les cartes et fait les gros titres depuis plusieurs semaines, détournant ai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant