Pas de voeux de Noël pour François Hollande et Manuel Valls

le
1
Si l'Élysée et Matignon ont zappé les voeux de Noël, cela n'a pas été le cas de Nicolas Sarkozy.
Si l'Élysée et Matignon ont zappé les voeux de Noël, cela n'a pas été le cas de Nicolas Sarkozy.

En politique, les silences valent autant, voire plus, que les mots. D'un côté, des millions de Français en vacances (de Noël), réunis en famille le temps d'un repas (de Noël) au soir du réveillon (lui aussi de Noël). De l'autre, quelques polémiques, mais moins que l'an passé sur la dimension religieuse ou laïque d'une crèche sur l'espace public, sur la frontière existant entre laïcité et laïcisme, entre religion et tradition. Et des dizaines de milliers de soldats qui, eux, n'ont pas réveillonné en famille, étant donné qu'ils surveillaient des dizaines de milliers de temples et d'églises à travers une France encore en état d'urgence. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, était d'ailleurs à Notre-Dame de Paris pour rendre hommage aux forces de l'ordre. "Je serai à 18h à Notre Dame de Paris pour saluer les forces de sécurité puis assister à la célébration de la messe de Noël", tweetait-il ainsi le 24 décembre.

Pour autant, Bernard Cazeneuve s'est senti obligé de justifier sa présence à la messe à Notre-Dame de Paris : "C'est une manière de dire à l'ensemble de ceux qui croient dans le pays que la République les protégera", a-t-il expliqué,  assurant que sa présence n'était "en aucun cas une remise en cause du principe de laïcité". "Je vais participer à l'office comme je le fais quand il y a des fêtes religieuses pour l'ensemble des religions." "La laïcité, c'est la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 12 mois

    La France politique une république qui se calcifie se sclérose. Va-t-il falloir être agnostique pour faire de la politique en France.