Pas de texte sur le vote des étrangers faute de «majorité», confirme Cazeneuve

le
0

Ce n'est pas aujourd'hui que le droit de vote des étrangers va perdre son statut d'arlésienne de la vie politique. Dans le débat politique depuis 1981, la promesse n°50 du candidat François Hollande ne sera pas tenue dans l'immédiat. Bernard Cazeneuve, l'a confirmé ce mercredi au micro de l'émission «Questions d'info» LCP/France Info/Le Monde/AFP.

«Il n'y a pas de majorité constitutionnelle pour faire cela», a fait remarquer le ministre de l'Intérieur, pour qui «ce n'est pas la peine de poser des questions dont on sait qu'on n'a pas les moyens de les résoudre». Cette réforme constitutionnelle nécessite une révision de la Constitution, ce qui ne peut se faire que par référendum ou avec une majorité des 3/5e au Parlement.

«Nous devons nous concentrer sur l'essentiel»

«Nous devons nous concentrer sur l'essentiel de ce que nous pouvons faire immédiatement avec la majorité dont nous disposons : le redressement des comptes du pays, la croissance...» a encore mis en avant Bernard Cazeneuve, semblant enterrer dans un avenir proche ce dossier épineux du droit de vote des étrangers non communautaires aux élections locales, trois jours après les élections européennes qui ont vu le Front national arriver en tête.

Il s'agit pourtant de l'un des engagements pris par le candidat François Hollande lors de la présidentielle de 2012. Le 6 mai, le président de la République avait réaffirmé qu'un texte législatif sur ce droit de vote serait «de nouveau proposé» avant la fin du quinquennat «pour que, dans la préparation» des élections municipales «dans six ans, il puisse y avoir cette réforme». Tout en reconnaissant qu'il n'y avait «pas de majorité aujourd'hui pour voter ce texte».

Ce nouveau report sine die pourrait bien crisper un peu plus la majorité, déjà ébranlée par ses divisions sur la politique économique. D'autant que le sujet l'a déjà divisée par le passé. Pas plus tard que jeudi, le premier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant