Pas de têtes d'affiche mais des mags : la stratégie des nouvelles chaînes TNT

le
0
Yuri Arcurs/shutterstock.com
Yuri Arcurs/shutterstock.com

(AFP) - Pas d'animateurs vedettes mais des magazines, des documentaires et des séries à foison: les patrons des nouvelles chaînes de la TNT gratuite, qui seront lancées en décembre, ont esquissé mardi leur stratégie pour conquérir des téléspectateurs sur un marché très concurrentiel.

Le CSA a retenu en mars six nouveaux projets de chaînes gratuites pour la télévision numérique terrestre (TNT).

Le 12 décembre, date de leur lancement, les téléspectateurs découvriront la chaîne féminine Chérie 25 (NRJ Group), la sportive L'Equipe HD, celle dédiée aux fictions HD1 (TF1), la chaîne de documentaire RMC Découverte (NextRadioTV), celle de la diversité Numéro 23 et la chaîne familiale 6ter (M6).

Mardi, lors d'un colloque, les responsables de cinq de ces nouvelles chaînes (Pascal Houzelot, président de Numéro 23 était absent) ont promis des programmes qui répondraient "aux attentes des téléspectateurs" et "viseraient un très large public".

"Nous proposons une offre complémentaire à celle déjà existante de la TNT gratuite qui cible les téléspectateurs de 15-35 ans", a assuré Fabrice Mollier, président de HD1. Sa chaîne vise 1,9% d'audience d'ici à 2017 avec pour cible les téléspectateurs âgés de 25 à 59 ans.

HD1 proposera 240 films par an, soit "la plus grosse offre sur le cinéma, les séries et les fictions" en France, a souligné M. Mollier.

Côté 6ter, dont le slogan est "la TV à partager", 40% de la grille se fera en production propre, principalement des magazines. "Nous visons en 2015 entre 1,6 et 1,7% d'audience. Nous estimons cela raisonnable compte tenu de la concurrence qu'on va avoir", a souligné Catherine Schöfer, directrice générale adjointe de la chaîne.

Chérie 25 (slogan: "La chaîne qui a tout pour elles") va "remettre en cause l'image stéréotypée de la femme", a affirmé Maryam Salehi, directrice déléguée de NRJ Group. Au programme, beaucoup de magazines.

Très peu de plateau

RMC Découverte (slogan: "Plus forts que la fiction") va proposer quatre thématiques de documentaires: tourisme-voyage, sciences-technologie, histoire-société, aventures-animaux. Son ambition est de produire ses propres documentaires "très vite", a indiqué Alain Weill, président du groupe NextRadioTV (BFMTV, RMC).

"Nous serons rentables au-delà d'un point d'audience, mais j'espère qu'on atteindra les deux points", a-t-il souhaité, sans donner de date butoir.

Le téléspectateur aisé, ou "CSP+", représente la cible idéale de ces futurs entrants de la TNT.

"C'est logique, les perspectives en termes de publicité sont plus importantes", a expliqué M. Weill. Mais les nouvelles chaînes espèrent aussi attirer "des annonceurs qui n'ont pas les moyens d'aller sur les chaînes historiques".

Autre point commun, il y aura très peu d'émissions de plateau et pas d'animateurs ou animatrices vedettes.

"Je n'ai pas les moyens de m'aligner sur Canal+", a résumé François Morinière, directeur général du groupe L'Equipe, dont la chaîne va proposer une centaine de disciplines sportives.

Canal+ a lancé en octobre D8 et D17, des chaînes gratuites auparavant détenues par Bolloré. Le groupe se singularise en dégageant un budget de 120 millions d'euros par an pour la grille de D8 d'ici à 2015, soit le triple de l'enveloppe d'une chaîne de la TNT gratuite. Il a en outre fait appel à des animateurs connus, dont Laurence Ferrari, Cyril Hanouna ou Daphné Roulier.

"Cela va être beaucoup plus +bagarré+ que ce qu'on pensait", a ajouté M. Morinière.

Nonce Paolini, le patron du groupe TF1 (chaînes TF1, NT1, TMC), s'est montré particulièrement pessimiste mardi quant à l'avenir de ces six nouvelles chaînes, prédisant qu'elles allaient "perdre de l'argent pendant longtemps".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant