Pas de suspension pour Diane 35

le
0
L'Agence du médicament réclame d'autres études sur les risques liés aux contraceptifs.

Lors d'une réunion extraordinaire qui se tenait lundi à Saint-Denis, l'Agence française du médicament a décidé de ne pas ­suspendre la commercialisation de ­Diane 35, le médicament contre l'acné des laboratoires Bayer, en réalité très largement utilisé comme contraceptif. Ne pas suspendre Diane 35, du moins pour le moment, était la décision la plus logique politiquement. Ce médicament bénéficie d'une autorisation de mise sur le marché française depuis 1987.

Lors de la réunion de lundi, consacrée pas exclusivement à Diane 35 mais à l'ensemble des contraceptifs oraux, à laquelle participaient les 31 centres régionaux de pharmacovigilance français, les résultats de l'étude du CHU de Brest que nous révélions hier ont été discutés. Dans ce travail, les experts avaient mis en évidence que plus de 80% des femmes ayant eu un accident grave à la suite d'une prise de pilule pré...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant