Pas de solution au terrorisme en Syrie sans départ d'Assad-Qatar

le
1

DUBAÏ, 26 septembre (Reuters) - L'émir du Qatar Tamim ben Hamad al Thani estime que la coalition conduite par les Etats-Unis ne parviendra pas à triompher des djihadistes de l'Etat islamique tant que Bachar al Assad se maintiendra au pouvoir en Syrie. L'armée américaine et plusieurs de ses alliés arabes ont entamé cette semaine une campagne de frappes aériennes contre les positions des combattants de l'EI dans le nord et dans l'est de la Syrie. "Oui, il faut lutter contre le terrorisme", a commenté l'émir qatari. "Mais je pense que la cause principale de tout cela est le régime en Syrie et ce régime doit être puni", ajoute-t-il dans un entretien accordé à la chaîne américaine CNN. "Si nous pensons que nous pouvons nous débarrasser des mouvements terroristes tout en laissant ces régimes - ce régime en particulier - continuer à faire ce qu'ils font, alors les mouvements terroristes reviendront", a-t-il jugé. Les groupes islamistes ont profité du chaos qui règne depuis le début de la contestation anti-Assad en mars 2011 pour s'implanter et prendre le contrôle de plusieurs régions notamment dans l'est du pays. Outre le Qatar, les autres pays arabes participant à la coalition sont la Jordanie, l'Arabie saoudite, Bahreïn et les Emirats arabes unis, tous dirigés par des sunnites. Bachar al Assad appartient à la minorité syrienne alaouite issue de la communauté chiite soutenue par l'Iran. (Rania El Gamal; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4661438 le vendredi 26 sept 2014 à 16:22

    tiens on y revient ! Al Assad est légitimement élu ce qui n'est pas le cas de cet émir !