Pas de signe de radicalisation de l'assaillant en prison

le
0
L'assaillant qui a tué jeudi un policier sur les Champs-Élysées à Paris avait un lourd passé judiciaire, mais n'avait "pas présenté de signes de radicalisation" pendant les 14 années qu'il a passées en prison, a déclaré vendredi le procureur de la République, François Molins. IMAGES ET SONORE. Durée: 00:32
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant