Pas de " shadow banking" chez les hedge funds crédit, selon l'AIMA

le
0
(NEWSManagers.com) - Au moyen d'un rapport de 25 pages intitulé " The role of Credit Hedge Funds in the Financial System: Asset Managers, Not Shadow Banks" , l'Alternative Investment Management Association (AIMA) conteste l'assimilation par le G20 des hedge funds crédit à des entités relevant du " shadow banking" , pour trois raisons principales.

D'abord, ils n'opèrent pas dans l'ombre, mais vont bientôt être soumis à des réglementations strictes partout dans le monde. Ensuite, ce ne sont en aucun cas des banques, car ils n'opèrent pas de transformation d'échéances. Enfin, ils s'adressent à des investisseurs institutionnels " sophistiqués" .

A cela s'ajoute qu'ils représentent un volume relativement modique par rapport aux banques, qu'ils n'utilisent que peu de levier et qu'ils ne bénéficient pas de garanties implicites ou explicites des contribuables.

D'après l'Association, les hedge funds crédit ou liés au crédit représentent un tiers du secteur mondial des hedge funds et ils utilisent une vaste gamme de stratégies d'investissements, depuis l'analyse crédit fondamentale et l'arbitrage jusqu'au négoce de dérivés complexes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant