Pas de salaire minimum pour les routiers étrangers en Allemagne-UE

le , mis à jour à 21:31
0

BRUXELLES, 19 mai (Reuters) - La réglementation allemande stipulant que les chauffeurs routiers étrangers doivent être payés au moins au tarif du salaire minimum allemand pour toute heure passée au volant en Allemagne est illégale, a estimé mardi la Commission européenne. L'Allemagne a mis en place un salaire minimum de 8,50 euros de l'heure en janvier dernier et entend l'appliquer à tout salarié travaillant sur le territoire allemand, que son employeur soit basé en Allemagne ou non. Cette disposition suscite la colère de nombreux pays de l'Union européenne comme la Pologne, la Hongrie ou encore le Danemark. Le salaire minimum allemand est supérieur à ce que gagnent nombre de chauffeurs routiers polonais, et leurs entreprises ont tiré profit de leurs faibles coûts pour s'imposer dans le domaine du transport routier transeuropéen. Selon la Commission européenne, appliquer la loi sur le salaire minimum à tout transporteur qui traverse le territoire allemand est contraire au principe européen de liberté des services. Berlin a deux mois pour répondre à Bruxelles. Si les deux parties ne parviennent pas à trouver un terrain d'entente, l'affaire pourrait être portée devant les tribunaux. Le droit allemand oblige les entreprises étrangères de certains secteurs, comme les transports, à enregistrer les états de service de leurs salariés auprès des autorités allemandes. Si elles ne s'y soumettent pas, elles sont passibles d'amendes pouvant se monter à 500.000 euros. (Julia Fioretti; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant