PAS DE RUBRIQUE--Anne Grommerch conserve Thionville

le
0
Anne Grommerch (Les Républicains) conserve la mairie de Thionville, en Moselle, après l'élection municipale partielle.
Anne Grommerch (Les Républicains) conserve la mairie de Thionville, en Moselle, après l'élection municipale partielle.

En matière électorale, les recours en annulation profitent rarement à ceux qui les déposent même s?ils obtiennent gain de cause devant les juridictions. Maintes fois constatée, cette donnée politique s?est de nouveau vérifiée, dimanche 21 juin à Thionville, deuxième ville du département de la Moselle où la maire sortante Anne Grommerch (Les Républicains) affrontait dans une élection municipale partielle le socialiste Bertrand Mertz, battu en 2014 après un mandat à la mairie.

"Et 1, et 2, et 3 et 4?0 !"

Anne Grommerch, également députée, est réélue avec 53,74 % des voix, lui assurant 33 sièges au conseil municipal et une confortable majorité dans un scrutin marqué par une forte abstention (près de 50 % au premier comme au second tour). Bertrand Mertz, qui totalise 46,25 % des suffrages, obtient dix sièges.

La proclamation des résultats s?est déroulée dans la même ambiance que la campagne : électrique, lourde et à couteaux tirés. "Je ne tends pas la main à M. Mertz, je ne veux plus entendre parler de ce monsieur", a déclaré Mme Grommerch alors que ses supporteurs entamaient une Marseillaise triomphante. La députée-maire s?est tout de même félicitée de cette "victoire formidable", "la quatrième" face à son ennemi juré. "Et 1, et 2, et 3 et 4?0 !" reprenaient alors ses soutiens, chauffés à blanc.

Le 17 avril dernier, le Conseil d?État avait annulé l?élection municipale de mars...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant