Pas de risque zéro face aux attaques djihadistes, dit le président allemand

le
0
    MUNICH, 31 juillet (Reuters) - Aucun gouvernement ne peut 
garantir une sécurité totale face aux attaques terroristes, a 
déclaré dimanche le président allemand, Joachim Gauck, appelant 
ses compatriotes à l'unité nationale après une série d'attentats 
qui ont fait quinze morts en Allemagne ces deux dernières 
semaines. 
    "Nulle part sur terre des responsables politiques ne peuvent 
apporter une telle garantie", a-t-il dit lors d'une cérémonie en 
hommage aux victimes des attaques.  
    "Ce que nous pouvons faire, en revanche, c'est une chose sur 
laquelle nous devons travailler à nouveau: une alliance des 
organismes gouvernementaux et une société civile en alerte et 
active", a-t-il poursuivi. "C'est la meilleure couverture 
possible contre l'essor des calculs cyniques des agresseurs 
violents." 
    L'Allemagne a été le théâtre entre les 18 et 26 juillet de 
cinq attaques distinctes, dont deux ont été revendiquées par 
l'organisation djihadiste Etat islamique. Outre les quinze 
morts, on compte aussi des dizaines de blessés.  
    C'est à Munich qu'a été commise l'attaque la plus 
meurtrière: un adolescent germano-iranien a tué neuf personnes 
le 22 juillet avant de se suicider. Il n'avait pas de lien avec 
l'EI mais était en revanche obsédé par les tueries de masse. Il 
est passé à l'acte cinq ans jour pour jour après le massacre de 
77 personnes en Norvège par Anders Behring Breivik. 
    Gauck a dit comprendre pourquoi tant de ses compatriotes 
étaient sous le choc depuis ces attaques mais, a-t-il ajouté, 
l'Allemagne ne cédera pas. "Ils ne nous contraindront pas à la 
haine, ils ne nous enfermeront pas dans une peur perpétuelle. 
Nous resterons ce que nous sommes: une société bienveillante et 
solidaire." 
 
 (Paul Carrel; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant