Pas de référence à la binationalité dans la Constitution-Valls

le
0
    PARIS, 27 janvier (Reuters) - La nouvelle rédaction de 
l'article consacré à la déchéance de nationalité qui figure dans 
le projet de révision constitutionnelle voulu par l'exécutif ne 
comporte pas de référence à la binationalité, a fait savoir 
mercredi Manuel Valls. 
    La mention de la binationalité ne figurera pas non plus dans 
les lois d'application, a précisé le Premier ministre devant la 
commission des lois de l'Assemblée nationale.  
    "Aucune référence à la binationalité ne figurera dans le 
texte constitutionnel, ni a priori dans la loi ordinaire", a 
déclaré le chef du gouvernement devant les députés. 
    "Seuls les principes (...) qui proscrivent la création de 
nouveaux apatrides devront continuer à figurer dans notre droit 
positif", a-t-il ajouté. 
    L'extension de la déchéance de nationalité aux binationaux 
nés français constitue un casus belli pour une partie de la 
gauche qui voit dans cette proposition longtemps portée par la 
droite une rupture dans l'égalité entre citoyens. 
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant