Pas de quartier entre les héritiers de Moon

le
0
Les déchirements de la famille du révérend, enterré samedi, menacent l'avenir de la secte

La limousine n'ira pas plus loin. Sur la route de Gapyeong, dans les montagnes proches de Séoul, Moon Hyun-Jin avec sa suite de 400 personnes a été refoulé par deux fois cette semaine, alors qu'il tentait de se recueillir devant la dépouille du «Messie», son père. Le fils aîné du révérend Moon, décédé le 3 septembre, a dû se contenter d'un hommage en catimini dans sa chambre d'hôtel à Séoul face au veto infligé par ses cadets. Ambiance.

«Mon frère est un démon», jure Guk-Jin, qui gère le bras financier de la secte aux trois millions de fidèles. Cet industriel qui a fait fortune dans l'armement aux États-Unis a été désigné héritier de la gestion de l'affaire familiale en compagnie du jeune trentenaire Hyung-Jin, au visage d'ange, chargé, lui, de redonner un souffle spirituel à une secte en déclin. «On se croirait dans un soap opera! Le plus ironique est que la famille se déchire pour garder le contrôle sur un mouvement dont le message clé est l'u

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant