Pas de proportionnelle aux législatives en juin

le
0
Pour Sarkozy, vouloir changer le mode de scrutin pour les prochaines élections «est une stupidité».

Une mise au point en bonne et due forme. Lors du petit déjeuner de la majorité, Nicolas Sarkozy, qui avait évoqué dimanche, à Marseille, l'introduction d'une dose de proportionnelle aux législatives, a mis mardi les points sur les «i». Lors du petit déjeuner de la majorité, le président candidat a déclaré en substance: «Ceux qui évoquent l'hypothèse d'un changement pour les prochaines élections ne sont pas autorisés à le faire, c'est une stupidité.» Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a confirmé dans l'après-midi devant les députés que les législatives des 10 et 17 juin se feront «en application des textes actuels». Pas de proportionnelle donc, ni de réduction du nombre de députés pour l'instant.

«Rassurez-vous, nous ne sommes pas la gauche, et ce n'est pas, comme en 1986, quelques mois avant les législatives, que nous allons modifier la règle. Et les élections qui sont prévues en juin se feront en application des textes actuels», a-t-il ex

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant