Pas de problème de sûreté nucléaire lié au Creusot à ce stade-EDF

le
0
    PARIS, 13 juin (Reuters) - L'audit de l'usine Areva 
 AREVA.PA  du Creusot (Saône-et-Loire) a fait apparaître des 
anomalies supplémentaires mais les analyses des pièces en 
fonctionnement dans le parc nucléaire français ne remettent pas 
en cause sa sûreté à ce stade, a annoncé lundi EDF  EDF.PA . 
    Cet audit a été lancé fin 2015 après la découverte de 
défauts dans la composition de l'acier dans certaines zones du 
couvercle et du fond de la cuve de l'EPR en cours de 
construction par EDF à Flamanville (Manche), sur lesquels 
l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a prévu de se prononcer 
vers la fin de 2016 ou début 2017. 
    Areva avait indiqué début mai qu'il n'excluait pas des 
falsifications dans des dossiers de suivi de fabrications 
passées du Creusot.       
    "Dans le cadre de la mission de vérification de conformité 
des activités passées de Creusot Forge, Areva a mis en évidence 
l'existence de dossiers supplémentaires contenant des 
informations n'apparaissant pas dans le rapport de fin de 
fabrication de plusieurs composants d'équipements du parc 
nucléaire", indique EDF dans une note d'information. 
    "A ce jour, les analyses mécaniques de ces non-conformités 
identifiées ne présentent pas d'éléments venant remettre en 
cause l'intégrité et la sûreté des équipements concernés", 
ajoute l'électricien public. "L'accumulation de constats relevés 
sur les fabrications de Creusot Forge constitue cependant un 
défaut au titre de l'assurance qualité." 
    "Ce défaut d'assurance qualité, dit 'générique' car 
concernant plusieurs centrales nucléaires, a été déclaré par EDF 
le lundi 13 juin 2016 à l'Autorité de sûreté nucléaire et classé 
au niveau 0 en deçà de l'échelle INES, échelle internationale de 
classement des événements nucléaires qui comprend 7 niveaux." 
    L'ASN avait annoncé début mai avoir été informée par Areva 
d'irrégularités dans le contrôle de fabrication d'environ 400 
pièces produites depuis 1965, dont une cinquantaine seraient en 
service sur le parc électronucléaire français. 
    "Au 30 mai (...), Areva a établi 80 constats qui nécessitent 
une caractérisation pour ces équipements du parc en 
exploitation", précise EDF, ajoutant que ces constats concernent 
73 pièces en service.     
     
    La note d'EDF : 
    http://bit.ly/234TN5c    
 
 (Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant