«Pas de pouvoir absolu pour les capitaines»

le
0
INTERVIEW - Une semaine après le naufrage du Concordia, le président de Costa Croisières, Pier Luigi Foschi, juge «incompréhensible» le comportement du commandant Schettino.

LE FIGARO. - Comment jugez-vous le comportement de Francesco Schettino?

Pier Luigi FOSCHI. - Incompréhensible. Depuis qu'il avait pris le commandement du Concordia(nous l'avons relevé de ses fonctions hier), après en avoir été le second, il n'avait jamais - je répète, jamais - donné le moindre signe de défaillance, ni sur le plan technique ni sur le plan humain. Il avait toujours été considéré comme le meilleur technicien. Nous savions qu'il avait un ego très prononcé, qu'il aimait se mettre en valeur. Mais dans ses attributions, il donnait toute satisfaction.

Sur quelles bases recrutez-vous vos commandants?

Leur recrutement, plus encore sur des navires de croisière, est très sévère. Ils passent au crible de comités composés de techniciens, de commandants de navire et de spécialistes en tout genre. Leurs états de service sont épluchés minutieusement et s'il y a la moindre hésitation le candidat est recalé. Cela n'a pas été le cas pour Schettino. Il avai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant