Pas de Nintendo 3DS pour les fêtes de Noël

le
0
La Nintendo 3DS ne sortirait pas pour Noël mais à partir de février. Nintendo est contraint de revoir à la baisse ses prévisions de résultats pour l'exercice 2010-2011. Le titre chute de 10% à la Bourse de Tokyo.

Game over pour Nintendo. Des ventes aux bénéfices, en passant par les dividendes, le fabricant de consoles de jeux vidéos japonais a abaissé ce mercredi toutes ses prévisions semestrielles et annuelles pour l'exercice décalé 2010-2011.

L'entreprise qui faisait déjà état d'une perte nette de 25 milliards de yens (220 millions d'euros) au premier trimestre 2010 n'est donc pas prête de voir ses comptes repasser dans le vert. Elle qui anticipait un bénéfice net de 70 milliards de yens pour le premier semestre 2010 (environ 615 millions d'euros) table désormais sur une perte de 2 milliards de yens (17,5 millions d'euros).

Dans un communiqué publié aujourd'hui, elle a aussi abaissé ses anticipations de chiffre d'affaires pour le premier semestre de 34,5% à 360 milliards de yens (3,2 milliards d'euros). Ce chiffre est à comparé à une activité de 548 milliards de yens (4,8 milliards d'euros) pour le premier semestre 2009.

Même dégradation radicale pour le résultat opérationnel. Il est divisé par deux dans les nouvelles prévisions semestrielles du groupe et est estimé en baisse de 34,4% sur l'ensemble de l'exercice 2010-2011.

Ventes en baisse et yen en hausse

Pour Nintendo, le constat est amer. «Nos prévisions de résultats ont été modifiées afin de refléter une appréciation du yen plus forte que prévue, les chiffres des ventes actuels, les perspectives de ventes pendant les vacances (de Noël) ainsi que la date de sortie de la Nintendo 3DS», explique le communiqué du groupe.

Côté ventes, l'horizon s'assombrit pour le japonais. Il est victime d'une baisse d'activité sur les consoles de poches, fortement concurrencées par les téléphones portables. Entre le premier trimestre 2009 et le premier trimestre 2010 terminé en juin, le chiffre d'affaires du groupe a chuté de 25,6%.

La console 3DS arrivera en mars en Europe

La sortie de la 3DS, console révolutionnaire permettant de jouer en 3D mais sans lunettes, était attendue pour les fêtes de fin d'année et devait permettre de redresser la barre. Elle ne sera finalement disponible que le 26 février 2011 au Japon, puis en mars en Europe, aux Etats-Unis et en Australie. Ce lancement tardif ne permettra pas à Nintendo de doper ses ventes avant la clôture de ses comptes annuels.

Second problème majeur pour le groupe, l'appréciation continue du yen depuis mai dernier. Le groupe japonais réalise la majorité de ses ventes hors Japon. Pour le premier trimestre de l'exercice décalé 2010-2011, Nintendo a encaissé 86,5% de ses recettes à l'étranger. La chute brutale et prolongée de l'euro et du dollar par rapport à la monnaie japonaise ampute donc les résultats une fois convertis en yens.

Dividendes divisés par deux

Les actionnaires vont subir de plein fouet la dégradation des perspectives du groupe. En mai dernier, le japonais avait annoncé un versement de 310 yens par action à la fin du deuxième trimestre de l'exercice décalé. Il table désormais sur un dividende de 130 yens par action. Soit moins de la moitié.

Sur l'année, la baisse est plus limitée mais reste importante. Nintendo prévoit désormais de verser 550 yens par action contre 930 pour l'exercice 2009-2010.

A la Bourse de Tokyo, le titre a fortement chuté avec un repli de 10% à 20.860 yens.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant