Pas de négociations en vue

le
0
Les médiateurs africains assuraient que Laurent Gbagbo était prêt à négocier sans condition une issue pacifique à la crise. Mais le camp de son rival lui a opposé une fin de non-recevoir

Partie de ping-pong en Côte d'Ivoire entre Laurent Gbagbo, président sortant, et Alassane Outtara, reconnu président par la quasi totalité de la communauté internationale. Mardi après-midi, les médiateurs de l'Union Africaine (UA) et de la Cédéao (Communauté des Etats d'Afrique de l'ouest) annonçait que Laurent Gbagbo avait accepté de négocier sans condition préalable une issue pacifique à la crise politique qui secoue son pays. Laurent Gbagbo se serait par ailleurs engagé à lever le blocus terrestre imposé par ses forces autour du QG d'Alassane Ouattara, à Abidjan.

Mais peine perdue : quelques minutes plus tard, le camp d'Alassane Ouattara annonçait qu'il rejetait l'offre du président sortant, souhaitant seulement «qu'il s'en aille». Un peu plus tôt dans la journée, les partisans de Ouattara avaient déjà démenti la tenue prochaine d'une rencontre entre leur leader et Laurent Gbagbo. Une rencontre qu'avait annoncée le premier ministre kényan, médiateur de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant