Pas de mission armée sur le site du crash du MH17, dit Rutte

le
0
PAS D'ENVOI D'UNE MISSION ARMÉE POUR SÉCURISER LE SITE DU CRASH DU BOEING DE MALAYSIA AIRLINES
PAS D'ENVOI D'UNE MISSION ARMÉE POUR SÉCURISER LE SITE DU CRASH DU BOEING DE MALAYSIA AIRLINES

AMSTERDAM (Reuters) - Les Pays-Bas, l'Australie et la Malaisie excluent d'envoyer une mission internationale armée pour sécuriser le site où s'est écrasé le Boeing 777 malaisien dans l'est de l'Ukraine, a annoncé dimanche le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

"Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il y avait un risque réel de voir une telle mission internationale immédiatement impliquée dans le conflit en Ukraine", a-t-il dit.

Il a ajouté qu'il n'était "pas réaliste" de penser pouvoir en imposer aux séparatistes dans cette zone si proche de la frontière russe.

Les experts internationaux ont renoncé à se rendre dimanche sur le site où s'est écrasé le Boeing en raison de la proximité des combats entre l'armée ukrainienne et les forces séparatistes pro-russes.

Alexander Hug, directeur adjoint de la mission en Ukraine de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), a expliqué que la situation sur le terrain n'était pas sûre.

(Thomas Escritt, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant