Pas de levée de l'embargo avant un gouvernement d'union en Libye

le
0

NATIONS UNIES, 20 février (Reuters) - Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont réclamé jeudi la mise en place d'un gouvernement d'union avant toute levée d'un embargo sur les armes à destination de la Libye. Le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale a demandé mercredi au Conseil de sécurité des Nations unies de lever cet embargo afin de pouvoir renforcer son armée et combattre les groupes locaux se réclamant de l'Etat islamique. La Jordanie, qui est membre du Conseil, a fait circuler mercredi un projet en ce sens mais Londres et Washington ont clairement exprimé leurs réticences. "Le problème est qu'il n'y a pas un seul gouvernement en Libye contrôlant efficacement son territoire. Il n'y a pas une armée libyenne que la communauté internationale pourrait soutenir efficacement", a déclaré le secrétaire au Foreign Office Philip Hammond lors d'une visite à Madrid. "La première condition (à la levée de l'embargo) est la création d'un gouvernement d'union nationale", a-t-il dit. De son côté, le département d'Etat américain a déclaré continuer de soutenir la procédure instaurée contre le régime de Mouammar Kadhafi lors du soulèvement de 2011. La Libye doit pour l'instant faire valider chaque importation d'armes par la commission du Conseil de sécurité chargée de superviser le respect de l'embargo. (Michelle Nichols; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant