Pas de dynamique déflationniste dans la zone euro-Villeroy

le
0
    PARIS, 21 mars (Reuters) - Il n'y a pas de dynamique 
déflationniste à l'oeuvre dans la zone euro malgré les pressions 
créées par la baisse des prix du pétrole et le ralentissement 
des économies émergentes, a déclaré lundi François Villeroy de 
Galhau, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale 
européenne (BCE). 
    Ces pressions font courir le risque d'un décrochage des 
anticipations d'inflation mais la BCE doit conserver l'objectif 
de ramener celle-ci à un niveau proche de 2% à moyen terme pour 
ne pas porter atteinte à la crédibilité de sa politique 
monétaire, a-t-il dit. 
    "Les défis actuels ne remettent pas en question notre 
mandat, mais ils changent la façon dont nous le remplissons", a 
souligné François Villeroy de Galhau, qui est gouverneur de la 
Banque de France. 
    "Certains estiment que l'Eurosystème devrait changer 
d'objectif. Pour la crédibilité de la politique monétaire, cet 
objectif doit être maintenu", a-t-il dit lors d'ne conférence 
organisée à la Banque de France. 
    Il a réaffirmé que la BCE était déterminée à l'atteindre et 
disposait pour cela d'une large panoplie d'instruments. Elle a 
annoncé le 10 mars une nouvelle série de mesures pour doper le 
crédit et tenter de faire repartir l'inflation en abaissant ses 
trois taux directeurs, augmentant ses achats de dettes sur les 
marchés et promettant aux banques de nouveaux financements. 
  
    François Villeroy de Galhau a encore estimé que la banque 
centrale avait lancé un signal fort sur sa volonté d'afficher 
une attitude "coopérative" au niveau international en 
n'instaurant pas un système à deux vitesses qui aurait pour 
conséquence d'exempter les banques européennes des taux 
négatifs.    
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Véronique Tison) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux