Pas de dégradation pour le Grand Paris, assure François Fillon

le
0

par Patrick Vignal

SAINT-DENIS, Seine-Saint-Denis (Reuters) - Le Grand Paris ne sera pas freiné par la crise, a assuré lundi François Fillon en signant le premier accord concrétisant ce chantier pharaonique qui vise à transformer Paris et sa région en une métropole digne de ce nom.

Le Premier ministre s'est déplacé personnellement à Saint-Denis, en banlieue parisienne, comme pour signifier que le gouvernement pilotait fermement ce dossier et entendait garder la main en restant aux affaires après la présidentielle du printemps.

Le chef du gouvernement a signé un accord cadre liant l'Etat, la communauté d'agglomérations Plaine Commune et la ville de Saint-Ouen, première étape vers un contrat de développement territorial qui vise à promouvoir cette zone considérée comme stratégique, au nord de Paris.

Il s'agit de faire de ce territoire un pôle majeur de la nouvelle métropole que le Grand Paris se propose de créer, en matière à la fois économique, urbaine et culturelle.

Comme un symbole n'arrive jamais seul, la signature à eu lieu dans la vaste halle au coeur de la Cité européenne du cinéma, le projet initié par Luc Besson qui doit ouvrir ses portes en mai prochain dans une ancienne centrale électrique EDF spectaculairement réhabilitée en bord de Seine.

Un contexte économique délicat avec la perte par la France de sa note souveraine "triple A" ainsi que les élections présidentielle et législatives font craindre à certains un coup d'arrêt pour le Grand Paris, dont le but est de redessiner la région capitale pour faire d'elle un pôle urbain dynamique à l'image de New York, Londres, Tokyo, Shanghai ou Hong Kong.

Pas question de ralentir, a déclaré François Fillon en venant défendre un projet que le ministre de la Ville, Maurice Leroy, a qualifié d'irréversible, en raison notamment de plans de financement déjà bouclés.

"La crise ne doit pas nous dicter je ne sais quel repli", a dit le Premier ministre. "D'un côté il faut tenir sérieusement et méthodiquement les dépenses de l'Etat et de l'autre, il faut miser sur les grands projets parce que l'enjeu de cette crise, ce n'est pas de renoncer à notre puissance et à notre influence, c'est au contraire de les rétablir".

PÔLES STRATÉGIQUES

Le Grand Paris, c'est d'abord un réseau de transport sans précédent, élaboré et financé pour les 15 ans à venir, qui prévoit notamment 155 km de nouvelles infrastructures et la construction de 57 gares pour un investissement colossal de 32,5 milliards d'euros.

Le projet prévoit en outre le développement de 10 pôles stratégiques identifiés, la construction de 70.000 logements neufs par an et la création de 800.000 emplois d'ici à 2030.

Les promoteurs du Grand Paris rêvent encore de réaménager entièrement la vallée de la Seine jusqu'au Havre, appelé à devenir le port de la nouvelle métropole.

"Le Grand Paris, c'est une réflexion à grande échelle et à long terme sur ce que doit être une métropole dans les premières décennies du XXIe siècle", a résumé François Fillon.

Le tableau n'est pas totalement idyllique. Si la bonne volonté des promoteurs du Grand Paris est indéniable et si les dossiers avancent en dépassant les considérations partisanes, les détracteurs du projet font valoir qu'il se résume pour l'essentiel à son volet transports et que des divergences existent entre les nombreux acteurs impliqués dans ce dossier.

S'il n'est qu'une réponse partielle aux questions soulevées par l'épineux problème des banlieues, le Grand Paris n'en fait pas moins avancer les choses, a souligné lundi le député apparenté communiste Patrick Braouezec, signataire de l'accord en sa qualité de président de l'agglomération Plaine Commune.

"La banlieue, longtemps stigmatisée et invisible, voire oubliée, revient au premier plan", s'est-il félicité.

La bataille du Grand Paris, cependant, est loin d'être gagnée, a ajouté l'ancien maire de Saint-Denis.

"Rien n'est définitivement écrit", a-t-il dit. "Le pire comme le meilleur peuvent surgir."

Edité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant