Pas de défiance des clients de la BNP malgré le risque d'amende

le
12
PAS DE DÉFIANCE DES CLIENTS DE LA BNP MALGRÉ LE RISQUE D'AMENDE
PAS DE DÉFIANCE DES CLIENTS DE LA BNP MALGRÉ LE RISQUE D'AMENDE

PARIS (Reuters) - La clientèle de particuliers de BNP Paribas ne montre pas de signe de défiance vis-à-vis de la première banque cotée française malgré le risque d'une lourde amende aux Etats-Unis, a déclaré mardi la directrice de l'activité banque de détail du groupe en France, Marie-Claire Capobianco, sur BFM Business.

BNP Paribas est accusé par la justice américaine d'avoir financé des opérations en dollars avec des pays sous embargo américain, tels que l'Iran. Selon des sources proches du dossier, la pénalité pourrait atteindre dix milliards de dollars (7,3 milliards d'euros). La banque pourrait aussi se voir interdire temporairement de régler des transactions en dollars, dit-on de mêmes sources.

"Je vous le dis les yeux dans les yeux, pas de fermetures de comptes", a répondu Marie-Claire Capobianco à une question sur la réaction que le risque d'amende suscitait parmi la clientèle.

Le produit net bancaire de l'activité de détail de BNP Paribas est ressorti à 1,7 milliard d'euros au premier trimestre, soit 30% du revenu total du groupe.

"Du côté de nos clients, le sentiment dominant, ce sont les témoignages de soutien, de solidarité, de sympathie", a-t-elle ajouté. "Bien sûr, il y a des questions (...) simplement comment les choses vont se passer (...) Quand on vit des moments plus compliqués, on rebondit encore mieux après."

La BNP a déclaré il y a plusieurs semaines être en discussion avec les autorités américaines au sujet de "certains paiements en dollars US impliquant des Etats ou des personnes morales ou physiques qui pouvaient être soumises à des sanctions économiques édictées par les lois des Etats-Unis".

Elle a informé ses actionnaires que la pénalité qu'elle pourrait devoir payer pourrait "excéder très significativement" une provision de 1,1 milliard de dollars constituée fin 2013. Elle dit aussi avoir fait évoluer son dispositif de contrôle pour s'assurer qu'une telle situation ne se reproduise pas.

(Maya Nikolaeva, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le mardi 10 juin 2014 à 14:39

    Entre la Société Générale qui se fait enfler de 4 milliards par un voyou et BNP qui triche aux US, nous détenons un triste record !! Que de milliards qui partent en fumée , devinez qui paye ?

  • lechypre le mardi 10 juin 2014 à 13:52

    nan mais allo !!! que les services relations clients et marketing se réveille...ca fait déjà plusieurs années que les clients n'ont plus confiance dans leurs banques. Cette histoire vient uniquement renforcer la méfiance que tout bon père de famille doit avoir

  • jmmerle le mardi 10 juin 2014 à 12:44

    Alors si c'est "les yeux dans les yeux", on connaît.Et la BNP est sereine, aussi, c'est ça ?

  • marcsim5 le mardi 10 juin 2014 à 12:35

    Faut toujours sortir petit a petit pour ne pas affoler les gens ou ne pas plomber le cours et perdre des sousous, et pis peuvent pas tous aller à la banque postale ou au credit mutuel.

  • guilabru le mardi 10 juin 2014 à 12:26

    Je m'en ferai à leur place, car la BNP a des couts cachés sur la gestion des comptes clients honteusement prohibitifs. J'espère que des associations comme 60 millions de consommateurs observerons avec attention l'évolution de ces tarifs. La BNP va faire payer ses clients, c'est sûr ! Ce n'est plus une banque de proximité c'est un "lehmann brothers".

  • rouches le mardi 10 juin 2014 à 12:25

    @M206 Les amendes se paient après impôts mais pas certaines indemnités et comme le montant portera sur des amendes et des indemnités, le Trésor français va subir une perte sèche d'au moins quelques centaines de millions.

  • bigot8 le mardi 10 juin 2014 à 11:58

    i f u c k t h e BNP

  • bigot8 le mardi 10 juin 2014 à 11:57

    trop content et je fais un petit coucou au tro u du Q qui m avait écrit que j étais en CDD avant de me virer :-) alors que des clients comme moi y en a peu mais bon j avais ouvert un compte bourso et ils l ont vu a cause de mon 1 er versement de 300 euros ...ensuite bourso m a viré car j ai ralé qu ils n avaient a exiger un versement de ma banque principale ....viré de 2 banques en 8 jours R E C O R D

  • ccondem1 le mardi 10 juin 2014 à 11:45

    Pourtant, ils vont devoir payer une partie de l'énorme perte qui se profile

  • jf2007 le mardi 10 juin 2014 à 11:45

    les 3/4 des particuliers ne sont même pas au courant du risque d'amende!!!!