Pas de décision américaine sur une résolution palestinienne-Kerry

le
0

par Lesley Wroughton LONDRES, 17 décembre (Reuters) - Les Etats-Unis n'ont pris "aucune décision" sur le vote éventuel au Conseil de sécurité des Nations unies de résolutions susceptibles de définir un calendrier pour le règlement du conflit israélo-palestinien, a déclaré John Kerry mardi. Les dirigeants palestiniens ont décidé dimanche de soumettre mercredi au Conseil de sécurité, avec l'aide de la Jordanie, un projet de résolution appelant à la fin de l'occupation israélienne des territoires palestiniens d'ici novembre 2016. Les Etats-Unis ont déjà laissé entendre qu'ils jugeaient le calendrier palestinien inacceptable. Ils pourraient être contraints d'utiliser leur droit de veto si les Palestiniens semblent en mesure de réunir la majorité requise de neuf voix parmi les 15 membres du Conseil de sécurité. "Nous n'avons pris aucune décision quant à une formulation, à une approche, à des résolutions précises, rien de tout cela", a dit John Kerry lors d'une conférence de presse à Londres. "Ce n'est pas le moment de divulguer le contenu de conversations privées ni de faire des conjectures sur une résolution du Conseil de sécurité qui n'a même pas été mise sur la table, peu importent les déclarations publiques faites à son sujet", a ajouté le secrétaire d'Etat américain. John Kerry a rencontré Benjamin Netanyahu lundi à Rome. Le chef du gouvernement israélien a dit avoir demandé à cette occasion l'assurance que les Etats-Unis bloqueraient toute tentative palestinienne ou européenne d'établir un calendrier en vue de la création d'un Etat palestinien. Après Rome, le chef de la diplomatie américaine s'est rendu à Paris pour un entretien avec ses homologues français, britannique et allemand. La France est favorable à "une initiative au Conseil de sécurité qui permette l'adoption de paramètres et d'un calendrier pour (la) négociation" sur un règlement définitif du conflit israélo-palestinien, a rappelé mardi le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Ce dernier s'est entretenu mardi avec le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al Arabi, et le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riad al Malki. John Kerry a pour sa part rencontré à Londres le négociateur palestinien Saëb Erekat et des responsables de la Ligue arabe. Le secrétaire d'Etat américain a mis en garde contre toute initiative susceptible d'avoir des "conséquences non voulues" à l'approche des élections prévues en mars en Israël. (Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant