Pas de commentaire à Paris sur l'étude demandée par l'Allemagne

le
29
PARIS REFUSE DE COMMENTER UNE ÉVENTUELLE ÉTUDE DEMANDÉE PAR L'ALLEMAGNE
PARIS REFUSE DE COMMENTER UNE ÉVENTUELLE ÉTUDE DEMANDÉE PAR L'ALLEMAGNE

PARIS (Reuters) - L'exécutif français n'a pas voulu commenter vendredi une information selon laquelle l'Allemagne, craignant un décrochage de l'économie de son principal partenaire, aurait demandé à ses experts économiques de réfléchir à des propositions de réforme pour la France.

"Evidemment, on ne fait pas de commentaire", a-t-on déclaré à l'Elysée.

Selon deux responsables allemands s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, le ministre des Finances Wolfgang Schäuble a demandé au Conseil des experts économiques du gouvernement, connus sous le nom des "sages", de réfléchir à un rapport susceptible de donner des pistes de réformes pour la France.

Aucune requête formelle n'a toutefois été formulée et le ministère allemand des Finances a refusé de faire le moindre commentaire sur des "discussions non officielles".

En visite dans la société de biotechnologies Cellectis à Paris, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault n'a pas confirmé s'il avait connaissance d'une telle démarche.

"C'est vous qui le dites", a-t-il répondu aux journalistes qui l'interrogeaient surs les craintes de l'Allemagne à propos de la France, avant d'ajouter : "Nous communiquons en permanence avec eux (les Allemands) et d'ailleurs la semaine prochaine je serai à Berlin où je rencontrerai Mme (Angela) Merkel, et juste avant j'aurais eu l'occasion de parler aussi avec M. Schäuble."

Il a défendu en outre la politique de son gouvernement, qui donne la priorité à la lutte contre les déficits pour 2013 et vient d'annoncer un plan pour diminuer de 20 milliards d'euros les coûts des entreprises à l'horizon 2016.

"Je suis convaincu que ce que la France entreprend, c'est utile non seulement pour la France, mais c'est aussi utile pour l'Europe", a-t-il dit.

"Parce que tout l'enjeu c'est la croissance et la croissance c'est d'abord la stabilisation de l'euro, c'est la maîtrise des déficits publics, faire reculer la dette, et c'est aussi investir pour l'avenir (...) et puis aussi de soutenir son économie et son industrie ", a-t-il dit.

"C'est ce que nous faisons et je pense que ça c'est de nature à servir à la fois à la France et à l'Europe."

Julien Ponthus, avec Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 10 nov 2012 à 18:48

    •RE… (excusez, mais je l'aime bien) Pas d’inquiétude Mrs les "forumeurs"…La "Mère Makrelle" va remettre les petites "sardines" françaises en ordre de marche, au grand dam de nos politiques mafieux de tous bords qui nous ont" enfumés" et pillé la France depuis plus de trente ans…Sinon, ns irons jouer en 2è ou 3è division avec les autres "cigales" des pays du sud, la ou il fait si bon vivre sous les "micocouliers" et les "borgnes" ne seront-ils pas ROIS au royaume des AVEUGLES !

  • chatnour le vendredi 9 nov 2012 à 18:57

    Ja, genau, @dgui2 ! N'empêche, mine de rien, za zera blus fazile de ze faire comprentre als Frankreich wird deutsche sein ! Za zera blus "petit Baba Ali (ou Allah)" qu'on apprendra am Schule aber "Lili Marlen" !

  • dgui2 le vendredi 9 nov 2012 à 18:45

    Ach, et tire gue zi nous zavions cagné la ternière grande "kourse"en 1940, dout zezi zerai grosse Deutchland auchourd'hui. Ze zerai KOLOSSAL, nicht wahr ?

  • knbskin le vendredi 9 nov 2012 à 18:41

    .../... et faire de l'homéopathie sur quelqu'un qui a un membre gangrené, ça se termine en général par la mort du patient ! Il faut amputer, et vite ! Mais il paraît que ce n'est pas "politiquement correct", et que ça risquerait de brutaliser "les plus fragiles". C'est sûr que quand les plus fragiles seront SDF, ils ne seront pas brutalisés ...

  • dgui2 le vendredi 9 nov 2012 à 18:40

    Wonderbar, Chatnour, vous nous l'aviez (bien) caché !

  • knbskin le vendredi 9 nov 2012 à 18:39

    .../... CErtains à gauche essaient de faire croire que FH sait où il va, et en gros "fait du Sarkozy" en essayant d'ajuster des demi-réformes acceptables par le PS. Par exemple, on peut constater que le baréme de l'ISF 2013 a légèrement baissé comparé à 2012. Personne n'en a rien dit, mais cela constitue un "cadeau aux riches" pour le PS. Evidemment, c'est une goutte d'eau dans l'océan .../...

  • knbskin le vendredi 9 nov 2012 à 18:36

    Quand on vous dit que tout cela va se terminser par un Etat fédéral en zone € aux normes allemandes ! Angela est en train de s'y préparer (certainement avec l'accord du SPD ...) et FH sera obligé de signer en bas à droite, quand il aura fini de démolir l'économie française .../...

  • sherrero le vendredi 9 nov 2012 à 18:22

    biensur avec un futur smic qui devrat disparaitre pour des salaire a 1 € pour les plus bas salaire ...

  • chatnour le vendredi 9 nov 2012 à 18:17

    Ich kann deutsch lesen, ich kann deutsch übersetzen, ich kann deutsch verstehen ! Ach so, ich bin nicht verrückt, jedoch ich bin der Erste Minister von Frankreich !

  • merlch19 le vendredi 9 nov 2012 à 18:13

    Décidement l'Allemagne veut faire régner sa loi , qu'elle commence par balayer devant sa porte , après on en reparlera , et je crois que ns sommes assez grands pour ns diriger ns mêmes , on n'a pas besoin d'eux pourns faire la morale.

Partenaires Taux