Pas de cessions envisagées chez Orange et Renault-Macron

le
0

PARIS, 16 octobre (Reuters) - La priorité du gouvernement n'est pas de réduire sa participation dans le capital d'Orange ORAN.PA ni de Renault RENA.PA , a déclaré jeudi Emmanuel Macron, qui vient d'annoncer la cession de cinq à dix milliards d'euros d'actifs au cours des 18 prochains mois. En cédant des actifs, l'Etat français veut contribuer à son désendettement mais aussi réinvestir dans des secteurs prioritaires ou certaines entreprises qui ont besoin d'être accompagnées, avait indiqué la veille le ministre français de l'Economie. ID:nL6N0SA3YG À la question de savoir si Orange et Renault pourraient être concernés, Emmanuel Macron a répondu sur France Inter : "Ce n'est pas la priorité du moment et notre volonté n'est pas de réduire à ce stade les participations dans ces deux entreprises." L'Etat français détient 13,45 % du capital d'Orange et 15,01% du capital de Renault. Le ministre de l'Economie avait déjà écarté une privatisation de l'électricien EDF EDF.PA . L'Etat actionnaire dispose d'un portefeuille de participations dans 74 entreprises dont la valeur est d'environ 110 milliards d'euros. Le gouvernement a annoncé en août 2013 qu'il allait mener une politique active de gestion de ces participations. (Chine Labbé, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant