Pas de certitude sur le démantèlement total de la cellule djihadiste de Paris-Bruxelles - Europol

le
0
    LONDRES, 19 avril (Reuters) - Europol, l'office de 
coordination des polices européennes, n'a pas la certitude que 
la totalité des membres présumés de la cellule djihadiste 
impliquée dans les attaques du 13 novembre à Paris et du 22 mars 
à Bruxelles ont été arrêtés ou tués, a déclaré mardi son 
directeur, Bob Wainwright. 
    Les enquêtes sur les attaques en France et en Belgique ont 
révélé que leurs auteurs étaient reliés les uns aux autres. 
 ID:nL5N16V4ZN   
    En revanche, a-t-il dit, les cinq suspects arrêtés en fin de 
semaine dernière en Angleterre dans le cadre d'une enquête 
antiterroriste menée avec le concours des autorités belges et 
françaises ne sont pas considérés par Europol comme des éléments 
majeurs du réseau à l'origine des attaques de Paris et 
Bruxelles.  ID:nL5N17I2AC  
    Il a ajouté qu'il était impossible d'exclure que d'autres 
cellules djihadistes préparaient de nouveaux attentats en 
Europe, et qu'il était probable qu'une nouvelle attaque ait 
lieu. 
    Le directeur d'Europol a par ailleurs noté qu'une sortie du 
Royaume-Uni de l'Union européenne aurait de "graves 
conséquences" du point de vue de la sécurité. 
    "Si on met en danger la moindre part du cadre de coopération 
policière internationale et de partage des renseignements, dont 
la Grande-Bretagne dépend actuellement, il y a clairement et 
potentiellement des conséquences", a-t-il dit à Reuters.     
 
 (William James; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant