Pas de bulle immobilière en Ile-de-France

le
15
Phillip Minnis/shutterstock.com
Phillip Minnis/shutterstock.com

(Relaxnews) - A l'occasion de la parution de la 43e édition de son Baromètre, le réseau en ligne MeilleursAgents.com souligne que les prix à Paris et en Ile-de-France continuent de baisser. Mais en raison d'une offre toujours faible, ils ne s'écroulent pas.

Certes, en Ile-de-France les volumes de transactions sont au plus bas, constate MeilleursAgents.com. Les ventes signées en novembre, par rapport au mois d'octobre, enregistrent des baisses de 0,3% à Paris et en grande couronne, et de 0,2% en petite couronne.

Mais les acheteurs potentiels sont 40% moins nombreux en région parisienne qu'il y a un an, et en face, le nombre réel de biens à vendre à diminué de 30%. Une évolution quasi parallèle de l'offre et de la demande qui explique la résistance des prix et la forte chute des volumes franciliens.

Conséquence : "Le marché immobilier est bloqué, constate Sébastien de Lafond, président et fondateur ce réseau d'agents immobiliers sur la toile. Il n'y a pas de bulle immobilière à Paris et en Île-de-France. Nous assistons à une correction progressive des prix et non à un effondrement brutal".

Reste que le marché immobilier francilien ne cesse de ralentir, voire de se bloquer, à l'instar du cycle d'achat-revente "quasiment interrompu aujourd'hui".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gepadtun le samedi 1 déc 2012 à 23:39

    Le lobby fait dans son froc

  • M362321 le samedi 1 déc 2012 à 15:01

    Immobilier = 20% du PIB... vous croyez vraiment qu'on va vous dire de ne pas en acheter ?

  • faeric le samedi 1 déc 2012 à 08:38

    Oui et alors ?Si vous avez achete pour speculer cela peut etre embetantSinon, votre bien vaudra moins ...en quoi cela est il genant , vous y habiterez ou le louerez toujours si le loyer est correct

  • imoplouf le vendredi 30 nov 2012 à 11:57

    LOL ! je vais bien tout va bien ...Comment peut-on parler de baisse progressive des prix alors que le marché vient juste de se retourner.C'est sûr, il ne faudrait pas faire paniquer la populace. LOLça baisse, et ça va baisser fort, le marché va corriger de la même ampleur que c'est excés, ça va faire mal.

  • M2807837 le vendredi 30 nov 2012 à 08:50

    @DOTCOM1 "Aucune raison que l'immo baisse à Paris : l'offre reste largement inférieure à la demande, et les ménages sont gavés d'épargne."Ah! De belles affirmations aussi catégoriques, ça fait plaisir! Espérons-pour vous que la méthode Coué fonctionne bien!!!

  • idem12 le jeudi 29 nov 2012 à 20:34

    D'un autre côté ça fait 10 ans que je lis sur les forum que l'immo va s'effondrer, mouais bof...entre la propagandes des uns et la propagande des autres, camarade fais ton choix.

  • psevelin le jeudi 29 nov 2012 à 18:02

    @M2140153, excellent votre lien.

  • dotcom1 le jeudi 29 nov 2012 à 17:52

    Aucune raison que l'immo baisse à Paris : l'offre reste largement inférieure à la demande, et les ménages sont gavés d'épargne.

  • Influ le jeudi 29 nov 2012 à 17:34

    @mfouche2, je pense que pour Paris, la demande viendra vite combler tout début de baisse. Par contre en grande ceinture, le papy boom viendra générer un max d'offre à mon sens pour des biens largement surévalués et dans des environnements dégradés.

  • frk987 le jeudi 29 nov 2012 à 17:31

    Trop belle la phrase : "Nous assistons à une correction progressive des prix et non à un effondrement brutal", à terme : brutal ou lent le résultat sera le même !!!