Pas de b線f dans la soupe au b線f

le
1
Pas de bœuf dans la soupe au bœuf
Pas de bœuf dans la soupe au bœuf

Quand un bouillon industriel en sachet se prend pour une soupe à l'ancienne, il y a comme un os. Et ce n'est pas du goût de Foodwatch, association de défense des consommateurs qui traque les emballages trompeurs et débusque ce qu'elle appelle les « ruses légales » des marques de l'agroalimentaire.

 

Nestlé et sa marque Maggi, mis en cause par cette ONG fondée en 2002 en Allemagne en pleine crise de la vache folle par l'ancien directeur international de Greenpeace, ont plié. Exit les beaux morceaux de bœuf qui ornaient le paquet de sa soupe déshydratée Maggi bœuf-carottes, saveur à l'ancienne, qui ne contient pas un gramme de viande. Le détail de la composition indique seulement 1,1 % de jus de cuisson. Oubliée, la mention « à l'ancienne », suggérant que la soupe avait été élaborée selon une recette de grand-mère.

 

« On se rapproche enfin un peu plus de la vérité, se réjouit Ingrid Kargl, directrice de l'information de Foodwatch France. Ce coup de bluff sur les emballages est abusif, mais reste malheureusement légal car il répond au cahier des charges d'un règlement rédigé par les industriels eux-mêmes il y a quelques années et auquel, curieusement, la répression des fraudes se réfère lors de ses contrôles. » Le groupe Nestlé, que nous avons contacté, indique d'ailleurs dans sa réponse que « cette recette issue du savoir-faire culinaire Maggi est en tout point conforme au code des usages bouillons et potages ».

 

Si le groupe suisse a modifié son emballage, « pour qu'il soit mieux compris », explique-t-il en reconnaissant prendre en « compte des avis pertinents de partenaires ou organismes externes », c'est d'abord par crainte pour son image de marque. Car les méthodes de Foodwatch détonnent par rapport à celles des institutions comme « 60 Millions de consommateurs » ou UFC-Que choisir.

 

Malgré une équipe réduite de 6 salariés, Foodwatch sait mobiliser des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 2 mois

    Je comprends pourquoi les industriels ne veulent plus réglementation pour aller plus loin dans la tromperie des consommateurs. Laissez nous faire disent ils